BUKAVU: Manque des contrôles techniques, l’ivresse, l’excès des vitesses et autres causes sont à l’origine des accidents en répétition (Société civile)

0
73

BUKAVU, SUD-KIVU : Le président de la société civile d’Ibanda David Cikuru demande aux autorités provinciales et surtout celles ayant en charge le transport de faire tout pour interdire l’usage du téléphone en conduisant mais aussi l’interdiction de conduire à toute personne qui a pris de l’alcool.

David Cikuru demande également aux autorités d’exiger à tous les conducteurs à rouler dans la ville à une vitesse acceptable soit de 20 à 30 kilomettres à l’air. Dans une interview accordée à kivutimes ce lundi 04 juillet 2022,il indique que plusieurs accidents ont eu lieu cette semaine à plusieurs endroits dans la ville et qui ont causé des morts, des blessés et endommagés des biens.

Le président de la société civile d’Ibanda donne le seul exemple de la journée de dimanche 03 juillet 2022, ou il y a eu plus de 4 accidents. C’est notamment devant l’église Philadelphie, à Muhungu la voix, à la brasserie et d’autres sur la route kavumu.

Notre source indique que ces accidents sont souvent causés par l’ivresse au volant, l’utilisation des téléphones par des chauffeurs, l’excès des vitesses, pannes techniques et autres.

David Cikuru invite les autorités ayant le transport dans leur charge et les associations de transporteurs à se mettre en tête que ce sont des vies humaines qui sont dans leurs mains et qu’ils devraient prendre des mesures pour sécuriser leurs clients.

« Il est inconcevable que dans la ville de Bukavu qu’on puisse rouler à plus de 30 kilomètres à l’air. Ce que nous voyons aujourd’hui et surtout des minus bus qui roulent à vive allure, je ne sais pas ils vont ou. Il y a des éléments qu’on peut accepter surtout de rouler à une vitesse acceptable »dit à Kivutimes David Cikuru

Notre source dit ne pas comprendre comment les véhicules ne sont pas transportés aux garages pour des contrôles techniques alors qu’ils y a des policiers de la circulation routière qui exigent des documents avant de circuler.

Il indique que si rien ne sera fait, la province va continuer à déplorer des morts faisant allusion à camion qui a tué récemment des gens à Panzi et les regrettés écoliers et leur chauffeur qui ont trouvé la mort cette semaine sur la route Lycée Wima.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here