SUD-KIVU: Des habitants appelés à protéger les chimpanzés et à conserver la nature

0
474

SUD-KIVU: Les communautés du Sud-Kivu et de la RDC en générale sont appelées à protéger les primates chimpanzés et à conserver la nature. L’appel a été lancé jeudi 14 juillet 2022 par Mr Léandre Murhula chercheur au CRSN-LWIRO à l’occasion de la journée mondiale de Chimpanzés.

Une journée organisée par le centre de réhabilitation des primates de Lwiro via son projet Roots and shoots et qui compte à ces jours plus de 113 chimpanzés pris dans les mains de braconniers.

Dans son exposé, le chercheur Léandre Murhula a dit que le Chimpanzé regorge plusieurs potentialités mais il est menacé par l’homme.

« Le chimpanzé est menacé par le braconnage, le commerce illégal et des hommes veulent prendre le chimpanzé pour le garder comme un animal de compagnie. Et vous savez ce que les braconniers font dans la forêt, avant de prendre un bébé chimpanzé pour le commerce illégal, ils doivent tuer toute la famille en commençant par le papa, la maman et tous les enfants pour juste prendre un bébé »a déploré à Kivutimes Léandre Murhula

Il précise que l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), a commencé à confisquer tous les animaux qui sont dans les mains des braconniers et dans le trafic illicite. Ils sont gardés au centre de réhabilitation des primates de Lwiro.

« Alors ces animaux que nous conservons ici au CRPL, viennent de partout les provinces de la RDC.L’ICCN les confisques et puis il doit les amenés ici au CRPL pour être réhabilité, resocialisé et une fois plus tard être réintroduit dans la forêt » souligne  Léandre Murhula

Notre source invite les communautés à prendre en consciences les menaces que subissent les primates.

« Nous voulons que la communauté, puisse d’abord prendre conscience aux différentes menaces  que subissent le primate chimpanzé qui est notre semblable d’abord, changer la mentalité, aimer la nature, les animaux et savoir que la protection de la nature est un droit pour tout congolais »a-t-il dit.

D’autres exposés le rôle du vétérinaire dans la conservation de la faune sauvage, les services Eco systémiques et les gestes écologiques pour protection du parc national de kahuzi biega et les conséquences de la perte des grands singes pour la communauté locale ont été exposés. Les participants salué cette initiatives et ont émis les vœux de voir les communautés locales être associées dans les activités de protection de la nature.

L’activité s’est tenue dans la grande salle du centre de recherche en science naturelle Lwiro (CRSN-LWIRO) dans le territoire de Kabare en province du Sud-Kivu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here