SUD- KIVU :JPDDH s’indigne de la résurgence de l’atteinte à la liberté de la presse

0
6

SUD- KIVU :L’Organisation Journalistes pour la promotion de la démocratie et des droits humains, JPDDH, regrette de constater la persistance de violation de la liberté de la presse dans la province du Sud-Kivu. Plusieurs journalistes continuent à être intimidés et arrêtés en violation pire et simple de la liberté d’information.

Le dernier cas en date est celui du jeudi 17 Mars dernier, date à laquelle Madame Judith ASINA, Directrice de Radio Svein s’est vu être arrêté et a passé plus de 4 heures en détention au cachot de l’Agence nationale de renseignements, ANR à Bukavu.

« l’ANR m’a convoqué. Arrivé sur le lieu, on m’a mis entre les mains de Mr Bisimwa, qui m’a entendu sur PV.  Il m’a posé les questions sur la radio, si la radio a des documents nécessaires, j’ai répondu. Ensuite il m’a posé des questions sur nos émissions surtout celles du dimanche, Mkate et Uwandja wa labadiliko. Je lui ai dit que nous préparons nos émission 48 heures et quelque fois 24heures avant. Il s’est plus focalisé sur l’émission mkate. Il voulait savoir si on peut mettre à leur disposition les deux émissions du dimanche passé ; j’ai accepté. D’où, ils sont arrivés à la rédaction avec leurs supports pour les récupérer », a laissé entendre Judith ASINA qui s’était confié JPDDH.

Cette façon de faire  viole les dispositions de l’Article 19 de la déclaration universelle de droits de l’homme consacrant la liberté d’opinion ainsi que les articles 23 et 24 de la constitution de la République démocratique du Congo.

Au regard de ce qui précède, JPDDH demande aux services de l’ordre et de renseignement d’assurer la sécurité des journalistes pendant l’exercice de leur travail. Aux organes de régulation et d’autorégulation de plaider pour le respect effectif du travail des médias qui ne doit souffrir d’aucune entrave.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here