SUD-KIVU : L’armée à travers son 12e brigade basée à Minembwe poursuit une série de dialogues sur la cohabitation pacifique entre les communautés dans les hauts plateaux de Fizi et Mwenga

0
124

SUD-KIVU : Depuis son avènement à la commande du 12 brigade de réaction rapide à Minembwe,le général  EHONZA ANDRÉ a choisi la sensibilisation pour chercher un terrain d’entente entre les communautés longtemps divisées dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

D’après le porte-parole de l’armé dans la region, le lieutenant JÉRÉMIE GBE depuis le samedi 4 mars de l’année en cours, cet officier supérieur des forces armées de la République démocratique du Congo et certains officiers de son état-major, conjointement avec la force régionale de l’EAC représentée par la troupe burundaise, s’étaient rendu à Mikenge une localité située dans le secteur d’Itombwe en territoire de Mwenga où il a été tenue en date  du 06 mars 23 un dialogue-intercommunautaire, ayant réuni toutes les couches sociales.

« Les notables représentant chacun son village y compris les ressortissants de communautés confondues dont : les Bembé, les Nyindu, les Banyamulenge ainsi que les Fuliro ont pris part dans ce dialogue. Lors de cette consultation intercommunautaire, les participants en Provenance de tout Itombwe ont manifesté avec beaucoup d’intérêts et d’enthousiasme la volonté d’entreprendre le processus de réconciliation en rapport avec le message de tournée de la caravane de la paix » a-t-il précisé

Sur la même occasion, le général EHONZA André UKETI et sa suite ont rendu visite la base MONUSCO à MIKENGE pour évaluer  conjointement la situation sécuritaire sur terrain et prendre des dispositions en concert.

Ces mêmes sources ajoutent que le camp de déplacés internes situé dans ce village n’a pas été épargné de cette visite pour compatir avec  ces compatriotes.

Pour rappel, ces activités de la sensibilisation cadrent en rapport avec le processus du programme DDRC-S prôné par le chef de l’état, commandant suprême de forces armées lors de consultations de différents groupes armés à NAIROBI au KENYA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here