Sud-Kivu: L’un des leaders de groupe armé Mai Mai, monsieur Makanaki Kasimbira John projette des attaques contre les Tutsi en RDC

0
326

UVIRA, SUD-KIVU:- Dans un élément audio qui circule sur les réseaux sociaux, l’un des chefs du groupe armé Mai Mai opérant en territoire d’Uvira en province du sud-kivu à l’Est de la RDC annonce des opérations de grande envergure contre les communautés Banyamulenge et tutsi en RDC. Monsieur Makanaki John Kasimbira dit qu’il doit mobiliser ses hommes pour aller renforcer les opérations des Mai Mai à Minembwe.

Dans ce message de haine contre les Tutsi (Banyamulenge), que lui qualifie des Rwandais, il promet de passer à Muramvya un village habité par les Banyamulenge pour éliminer ces derniers et saccager leurs biens. Il ajoute dans son message de haine, que les hutus de la région de grand lac doivent se mobiliser pour mettre fin à la vie des tutsi que lui considère comme des ennemis de la paix.

Ces messages de haine inquiètent les journalistes et blogueurs de la région des grands lacs. Les journalistes et blogueurs réunis au sein du forum Non aux Discours de Haine ” NDH” accompagné par l’ONG la Benevolencija Grand lac dans son projet Média pour le dialogue, condamnent ce message et demandent aux autorités politico-administratives et militaires de la RDC de mettre en place des mesures sécuritaires pour sauver la vie des habitants de Muramvya en Groupement de Bijombo dans les hauts plateaux du territoire d’Uvira qui sont visés d’une manière particulière par ce message de monsieur Makanaki.

ces journalistes et blogueurs de la RDC, du Burundi et du Rwanda précisent que s’attaquer à une ethnie est un point de départ vers l’irréparable.

Ça ne nous servira en rien de créer aujourd’hui une situation trouble et de conflits, qui sera difficile voire impossible de gérer par des générations à venir. Nos enfants, ont besoin de grandir dans un climat de paix et de cohabitation pacifique. Nous sommes dans l’obligation, en tant que parents, de travailler sur cette paix aujourd’hui pour le profit des générations futures. Nous disons non à la stigmatisation et la chasse à l’homme comme la communauté Banyamulenge vivant en RDC. Rien ne vaut pas paix, alors notre action commune dans l’unité et l’entente mutuelle, fera de notre pays et de notre région, un endroit où il faut beau vivre dans l’acceptation de l’autre.

Monsieur Makanaki John n’est pas à son premier forfait, il a été vu dans plusieurs vidéo appelant à la haine contre les Banyamulenge que lui considère comme des étrangers rwandais. Dans son récent message lancé quelques jours après l’entrée officielle des militaires burundais sur le sol congolais dans le cadre des opérations conjointe avec les FARDC pour le compte de l’EAC, il appelle d’autres groupes armés Mai Mai, comme  Mai Mai René Etongwa, Yakutumba, Kapapa, Kibukila, pour ne citer que ceux -la de se joindre à lui pour mener des attaques contre les Tutsi en RDC.

Dans un message de la représentante du secrétaire général des Nations-Unies en RDC et patronne de la Monusco,en 2022 après les violences au Nord-Kivu, qui ont ciblé les Banyamulenge et Tutsi et leurs biens, elle avait condamné le message de haine contre certaines communautés. Elle a bien signifié que la Mission des Nations-Unies pour Stabilisation du Congo est préoccupée par cette situation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here