Uvira : Les victimes de la catastrophe naturelle d’Avril dernier mènent une vie misérable

0
12

UVIRA, SUD-KIVU:- Plus de 108 manages sinistrés de la catastrophe naturelle d’Avril 2020 à Uvira , reçoivent l’assistance en vivres et non vivres ce lundi 15 Juin 2020. L’assistance est de la communauté Génération épanouie. Selon l’animateur au sein de cette association de jeunes, l’assistance vise les sinistrés hébergés dans les enceintes de l’Eglise de la 8ième CEPAC/Jéhovah Shaloom se trouvant sur l’avenue Faza, commune de Mulongwe, en mairie d’Uvira. Les membres de l’association Génération Epanouie disent qu’ils n’ont pas aucun financement pour mener ces activités mais ils ont cotisé leurs propres fonds pour faire cet acte caritatif.

Richard Amani Barhumana,  animateur dans cette association renseigne que leur association a été touchée par la situation que traversent les sinistrés de la catastrophe naturelle à Uvira. Celui-ci ajoute que la vie que manent ces sinistrés après les pluies diluviennes qui sont tombées  sur Uvira dans la nuit du 16 au 17 Avril 2020, nécessite l’implication de tout un chacun pour trouver des solutions d’urgences et durables à leurs problèmes.  Monsieur Richard Amani  Barhumana  animateur au sein de cette association s’exprime au micro d’Imurenge.com.

Les bénéficiaires de cette assistance disent mener une vie misérable, tout en remerciant la communauté Génération épanouie qui songe à eux dans ce moment difficile. Les jeunes filles retrouvées dans ce site d’hébergement  ont signifié que leur  vie après la catastrophe naturelle, fait à ce que certaines d’elles prennent des mauvaises voies pour trouver les moyens pour satisfaires à certains besoins.  L’une des ces filles à renseigné à Imurenge.com que les jeunes filles en âgés de procréation font face aux multiples problèmes que ces filles n’arrivent pas à répondre.  Suivez l’une de ces filles au micro d’Imurenge.com

Pour rappel les victimes de la catastrophe naturelle survenue à Uvira en Avril 2020, sont jusque-là en majorité dans des salles de classe, dans des églises et d’autres dans des familles d’accueille, beaucoup d’entre eux continuent  à  mettre pression aux autorités en  réclamant  leurs droits d’assistance.  Certains de ces sinistrés ont manifesté devant le bureau du maire de la ville d’Uvira  ce lundi 15 Juin 2020 en exigeant la reprise de l’assistance en cash du programme alimentaire mondial et care international. Cette assistance a été suspendue après que plusieurs sinistrés qui avaient été enregistrés par ces organisations ne retrouvent pas sur les listes affichées. D’autres qui étaient sur les listes  n’ont pas été servies et ces sinistrés disent que les  motifs donnés par ces humanitaires n’étaient pas  fondés.

Une semaine après la suspension de cette assistance en cash, le maire de la ville avait tenue une réunion avec ces humanitaires impliqués dans ces activités pour chercher une solution. Après cette réunion le Maire de la ville d’Uvira monsieur Kiza Muhato avait précisé que l’assistance devrait  commencer dans un bref délai chose non faite jusque-là.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here