Kamanyola : Les retombées de la fermeture des frontières pèsent sur les pygmées

0
134

KAMANYOLA, SUD-KIVU:-  Les  pygmées  vivant à Kamanyola en territoire de Walungu au Sud-Kivu, éprouvent des difficultés majeures en ces jours, après la décision portant fermeture des frontières suite à la pandémie du corona virus qui pèsent sur le  monde entier.

S’adressant au reporter d’Imurenge.com ce jeudi 28 Mai 2020, Muhema Ingebe chef du camp des pygmées de Kamanyola regrette que depuis cette décision est prise ils ne se rendent plus au Rwanda dans le marché, celui-ci précise que les membres de sa communauté se rendaient souvent au Rwanda pour faire le transport des différentes marchandises et y aller pour aussi vendre leurs marchandises. Notre source renseigne que les membres de sa communauté  fabriquent des objets de la poterie mais ils ne trouvent plus des clients suite à la crise, et même les activités champêtres ne passent plus comme avant.

A cela, ils ne parviennent plus à se payer de la nourriture ou même du savon pour se laver et lutter contre le covid-19.
Cependant, madame Joséphine Ruharura représentante des femmes pygmées à Kamanyola, déplore la vie que ce peuple autochtone de la RDC mène en ces jours, exposé à des intempéries sociales. Pour elle, l’État congolais et les organisations humanitaires pouvaient leurs venir en aide en vivres et en non vivres.

Pour rappel, ces pygmées vivent de la poterie, des activités champêtres pour d’autres tribus, du transport des marchandises pour les commerçants et vendeurs mais comme le corona a presque tout bloqué, la vie devient très difficile.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here