Baraka: Des cas d’évasion des malades à l”hôpital général de référence, récemment, en tentative d’évasion, une femme a décidé  de mettre en danger la vie de son Bébé

0
56

BARAKA, SUD-KIVU:- Une maman habitants du village Simbi dans le secteur de Mutamba en territoire a jetté son bébé de 6 mois dernière l’enclos de l’hôpital général de référence de Baraka pour une tentative d’une évasion pour échapper au paiement de la facture médicale après avoir passé plusieurs semaines dans l’hôpital par manque des moyens.

Selon madame Riziki wakilongo, infirmière à l’hôpital général de référence de Baraka qui a assisté à ce scénario, nous précise que cet incident se produit ce Mercredi 7 Decmbre2022, la maman a décidé de mette en danger la vie de son bébé tout en coopérant avec un jeune garçon qui devrait accueillir l’enfant derrière l’enclos et sa devait passer par la porte  pour rejoindre le bébé à l’extérieur,la mission qui est mal tournée pas comme prévue par l’auteur.

Il y a une maman longtemps restée ici dans l’hôpital,alors par manque des moyens,elle eu l’idée de jetter son bébé de l’autre côté de l’enclos. Dieu merci comme l’enfant est sorti saint est sauf. Le jeune garçon qui était placé derrière l’enclos pour accueillir l’enfant est venu nous présenter ce dernier ici. Après cette scène, j’ai vraiment été touchée devoir un parent prendre cette difficile décision si dangereuse, j’ai eu l’idée d’appeler le professeur NYAMANGYOKU ISHIBWELA OBEDI pour lui présenter cette situation,il a été aussi très touché et envoyer l’argent pour payer cette facture ainsi que le transport pour que cette maman arrive à Simbi” a-t-elle dit.

De la part madame Anna Musa justifié sa décision par la précarité de la vie qu’elle menait avec son bébé pendant 2 mois sans aucune assistance de la part de la famille dans cet hôpital sa survie dépendait des autres patients dont elle a été l’objet de différents critiques.
J’étais ici et je n’avais aucune assistance en Provence de ma famille, j’ai profitais à manger aux autres patients qui me profferaient des injures, quelques fois ils me stoppaient en plein repas. Certains jours, je passais tout mon temps en pleurant. Je me suis déjà séparé avec mon mari et mes parents sont malades. C’est pour cela que j’ai parlé avec un garçon que je pourrais lui jeter mon bébé et puis je sort par la porte. Malheureusement,après avoir pris l’enfant,ce dernier est venu m’accuser aux infirmiers. J’ai été vraiment humiliée ici mais j’ai appris que NYAMANGYOKU a payé pour moi et comme ça je suis sortie” a-t-elle témoigné.

L’hôpital général de référence de Baraka à travers son médecin directeur, Docteur Ibùcwa Joseph confirme que cet hôpital fait face à un grand défi suite aux invasions des patients qui ne veulent pas payer leurs factures après être soigné. Selon lui,cette allure conduira à l’hôpital d’exiger le paiement avant tout service ce qui n’est pas souhaitable.

Comme vous avez apris,cette maman en provence de Simbi son bébé a été soigné ici et elle a voulu évader en jettant son bébé dehors. Ce ne pas sa première fois,donc c’est la deuxième fois de cas pareil ici. Nous avons l’habitude quand un patient est venu,on le soigné d’abord et la facture après. Cela nous met mal à l’aise dans l’hôpital de Baraka, les gens veulent nous imposer de changer notre façon de travailler,donc il nous faut alors demander l’argent avant tout.Dieu merci parce que le professeur NYAMANGYOKU a été informé et il a assisté cette maman en payant cette facture” a-t-il dit.

Rappelons qu’ en appui avec le MSF/Hollande, l’hôpital général de référence de Baraka a soigné pendant plusieurs années dans la gratuite. Les soins médicaux sont devenus payant après le départ de ce partenaire qui a été obligé de fermer son projet suite aux contraintes sécuritaires dans le Territoire de FIZI.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here