BUKAVU : ATD Quart Monde sensibilise la population sur comment sortir de la pauvreté

0
112

BUKAVU, SUD-KIVU : Les familles en situation de pauvreté doivent réfléchir sur les initiatives répondant à leurs besoins dans leur mesure du possible pour contenir leur survie.L’État congolais doit aussi accompagner gratuitement les soins de santé primaires afin de couvrir une sécurité sanitaire de ses peuples.

Ces recommandations sont ressorties dans un panel du mouvement ATD Quart Monde appelé “Dialogue à égalité” tenu à Bukavu le vendredi 03 juin 2022.

Un panel qui a réuni les familles en situation de pauvreté, chercheurs, praticiens, autorités locales et Provinciales au tour de résultats de la recherche sur les dimensions cachées de la pauvreté menée par ATD quart Monde avec l’université Oxford d’Angleterre.

Selon le chef de travaux Linjanja, ATD quart monde travail en RDC dans la démarche de faciliter les familles en état de pauvreté  sur comment ils peuvent vivre avec ils peuvent d’abord vivre avec leur état de pauvreté et comment en sortir.

Il est aussi question de voir comment intégrer les institutions à accompagner la population car selon les études menées par cette structure les congolais ont un problème de revenus, par ce qu’ils n’ont pas de l’emploi. Le C.T Linjanja cite également le manque d’accès aux soins de santés primaires et la maltraitance institutionnelle.

Le  Vice-Président de l’Assemblée provinciale Hon. Yabe Ntaitunda qui a pris part à cette rencontre relève qu’il faut un dialogue entre toutes les couches sociales afin de lutter contre la pauvreté. Il pense qu’un accent serait placé  sur les mutuelles de santé gratuites.

« Je venais de transmettre une proposition d’édit au gouvernement provincial du Sud-Kivu pour avis et considération. C’est une proposition d’édit qui portent gratuité de soins de santé maternelle, gratuité accordé aux enfants de zéro à cinq ans, aux personnes de troisième âge nous soutenons cette initiative de notre collègue député »indique notre source

Le président de la société civile du Sud-Kivu Adrien zawadi a dans son message indiqué qu’il est temps de pousser loin la réflexion pour minimiser l’impact de la situation de pauvreté sur la population.   Il pense que pour y arriver il faut un travail d’esprit mais aussi un travail de physique. D’où il lance un message à la population à se mettre au travail.

La rencontre s’est tenue dans la salle safe lading en Commune d’Ibanda ici à Bukavu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here