GOMA: Les experts militaires des états de l’Afrique de l’Est se réunissent pour étudier comment neutraliser les groupes armés en RDC

0
550

GOMA, NORD-KIVU:- Autour d’une table ce samedi à Goma, les experts militaires des pays membres de la Communauté des états de l’Afrique de l’Est, au menu l’activation de la force régionale pour la neutralisation des groupes armés à l’Est de la République Démocratique du Congo, une initiative saluée par le gouverneur militaire du Nord-Kivu qui voit en cette action, la restauration de la paix dans sa province sous état de siège.

« Les résolutions du sommet des chefs d’état d’avril dernier, il a été convenu la possibilité d’application de la loi militaire et sécuritaire par la mise en place d’une force régionale en vue d’aider à contenir et si nécessaire à combattre les forces négatives conformément au pacte de non-agression de l’union africaine à son article cinq. C’est dans ce contexte que les responsables des armées du Kenya, du Burundi, du Rwanda, de l’Ouganda, de la Tanzanie, du Sud Soudan et de la République Démocratique du Congo, se réuniront ici à Goma pour statuer sur les modalités de la mise en œuvre de cette force régionale » a martelé le gouverneur militaire.

Le gouverneur militaire et commandant des opérations au Nord-Kivu, n’a pas manqué de fustiger la résurgence des terroristes du M23 soutenu par le Rwanda

« Au moment où l’on focalisait les moyens vers la deuxième phase des opérations dans la partie sud de la province du Nord-Kivu, le mouvement terroriste M23, autre fois vaincu, totalement désarmé, soudain ce mouvement avec un appui avéré en moyens humains et matériels, venus de l’extérieur, ressuscite, s’équipe, reprend du poil de la bête, attaque les FARDC et occupe même des portions de terrain sur notre territoire national »s’insurge le gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Cette réunion de deux jours, se tient en préparation de la rencontre des chefs des armés d’états membres de la communauté de l’Afrique de l’Est annoncée dans le tout prochain jour à Goma.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here