Corridor central : La RDC et la Tanzanie déterminées pour la modernisation des infrastructures de transport

0
333

Sous la facilitation de l’Agence de Facilitation du Transport de Transit du Corridor Central, la RDC et la Tanzanie sont déterminés à écrire une histoire dans la modernisation des infrastructures.

La   rencontre entre les ministres des travaux publics de ces deux pays le mercredi 9 Novembre à Dar-es-Salaam vient poser les bonnes bases pour assurer la connectivité des infrastructures.

Après prospection par les membres des gouvernements congolais et tanzanien, identification des projets et leurs validations par les experts le long du lac Tanganyika ; la RDC et la république unie de la Tanzanie donnent un véritable coup d’accélérateur au programme de développement des infrastructures de transport.

La précision est du secrétaire exécutif  du Corridor central  Me Flory Okandju.

Ce programme est évalué à près de 4 milliards 500 millions, la majeure partie est affectée à la réhabilitation du secteur ferroviaire soit 2 milliards 435 millions suivi du secteur routier 1milliard 773 000 pour un total de 1320 km à réhabiliter, puis   215 millions pour le navire et de 60 millions million alloués à la réhabilitation des ports.

Une deuxième réunion bilatérale sanctionnée par la signature de la validation des termes de référence et du budget programme concourant à la promotion du commerce et à la performance du corridor central.

La discussion a mis l’accent sur ce programme intégrateur qui vise la facilitation des échanges commerciaux le long de ce boulevard naturel a dit le Prof MAKAME MBARAWA de la Tanzanie.

Une répartition équilibrée pour la standardisation des infrastructures le long du Tanganyika qui traduit la volonté des chefs d’Etats et une illustration parfaite de l’accompagnement technique de l’agence de facilitation des transports de transit du corridor central a dit Mr Cherubin Okende.

A part ce projet, l’AFTCC travaille dans les 5 pays dont la Tanzanie,le Burundi,la RDC,l’Ouganda et le Rwanda pour la promotion des infrastructures de base afin de faciliter les échanges commerciaux et l’accroissement économique de ces pays membres

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here