FIZI : La Police a dispersé les organisateurs du Sit-in organisé contre l’administrateur du territoire.

0
69
FIZI, SUD-KIVU :- La Police Nationale Congolaise” PNC” a utilisé le gaz lacrymogène et balles réelles ce Lundi 11  Avril 2022 pour disperser les membres de la société civile en sit-in contre l’administrateur du territoire de FIZI monsieur  KAWAYA MUTIPULA Aimé.
Ces acteurs de la société civile disent que l’administrateur du territoire a fait un  détournement des deniers publics.
Les jeunes de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile  “NDSCI” CHUMVI YA CONGO, qui ont organisé leur sit-in au bureau de l’administrateur de FIZI à Fizi centre  exigent son départ forcé suite à ce qu’ils appellent la mauvaise gestion du territoire.
Ces jeunes ont été vite dispersés par les forces de l’ordre qui ont tiré de gaz  lacrymogène et  des balles réelles aux manifestants.
Monsieur MALILO MAKOMA Bonnet,  président de la NDISCI en territoire de FIZI a fait savoir que c’est suite à l’ordre de l’administrateur que ces policiers ont réagis de cette manière.
Il ajoute que lors de cet événement lui même  il a été touché par balle à son bras gauche.

Il indique ” Nous sommes tellement indignés par la situation qui nous est arrivée cette journée, nous avions programmé comme tout le monde le sait , un sit-in à partir de ce lundi 11 Avril 2022 pour exiger le départ de l’administrateur KAWAYA MUTIPULA Aimé.

A notre surprise quand nous sommes arrivés au bureau de l’administrateur , il a  ordonné aux policiers de tirer sur nous, des balles réelles et le gaz lacrymogènes ,moi personnellement je suis touché mais la balle a glissé.
Pendant  ce temps,  trois autres personnes sont partis vers une destination inconnue, nous fustigions ce comportement et demandons son départ car la lutte continue jusqu’à la dernière goutte”.

Le crépitement des balles a paniqué toute la population de Fizi centre et ses environs et toutes les activités économiques que champêtres ont été paralysées.

Contacté à ce sujet , l’administrateur de Fizi monsieur  KAWAYA MUTIPULA Aimé  ne s’est pas livré à la presse pour donner son point de vue.
Il sied de rappeler que selon les lettres de la NDISCI envoyées à la province , elle prépare un sit- in d’un mois au bureau de l’administrateur du territoire de Fizi  pour qu’une solution soit trouvée à leur cause.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here