GOMA : Assassinat de 4 jeunes, la jeunesse du Nord-Kivu exige aux autorités de l’état de siège plus de sécurité.

0
30

GOMA, NORD-KIVU:- C’est fut une nuit cauchemardesque du Mardi 15 Fevrier 2022 qu’ont passée les habitants de l’avenue Tuheshimiyane au quartier Majengo en ville de Goma, avec l’assassinat de quatre jeunes par des hommes armés inconnus. Le conseil provincial de la jeunesse du Nord-Kivu à travers son président Guy Kibira Ndoole , s’insurge contre ce drame.

« Cette situation mérite d’attirer l’attention de nos gouvernants à tous les niveaux . Ce qui fait mal est que l’assassinat de ces 4 jeunes à Majengo vient de se faire, après qu’on est encore tiré sur deux autres au quartier Virunga un jour avant . Et à part ces 4 morts il y a aussi trois personnes grièvement blessées au cours de cette même fusillade du Mardi 15 Février 2022  à Majengo » déclare Guy Kibira président du conseil provincial de la jeunesse Nord-Kivu.

Guy Kibira appelle les autorités de l’état de siège à initier des stratégies pour la sécurité des populations civiles dans les milieux urbains. « C’est pour moi l’occasion de demander aux autorités ,en commençant par le maire de Goma, les bourgmestres des communes et les chefs des quartiers de s’assumer. De s’assumer parce que avec l’état de siège, on a doté toutes ces autorités des pouvoirs exorbitants enfin de veiller à ce que l’autorité de l’état revienne et que l’insécurité cesse .

A ces autorités de redoubler d’efforts pour se rassurer qu’elles sont entrain de travailler pour l’atteinte des objectifs de l’état de siège » renseigne Guy Kibira Ndoole à lui d’ajouter que des enquêtes sérieuses doivent être menées pour que les auteurs de ces actes soient traduit en justice.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here