GOMA: Ceux qui d’une manière ou d’une autre sont impliqués dans les atrocités dans le kivu,doivent répondre de leurs actes devant la justice(Fabrice Pwela Ministre des droits humains)

0
216

NORD-KIVU,GOMA: Arrivé ce jeudi à Goma à la tête d’une délégation interinstitutionnelle , le ministre des droits humains Fabrice Pwela avec sa suite a été reçu en audience par le  lieutenant  général  Ndima Kongba Constant. Fabrice Pwela affirme être  venu pour lancer les travaux des consultations relatives au processus de la justice transitionnelle.

« Nous venons pour lancer au niveau de l’espace Kivu, les consultations nationales. Consultations nationales qui se tiennent en  prélude de l’implémentation de la justice transitionnelle pour que les uns et les autres nous puissions connaitre ce qui s’est réellement passé dans les atrocités dans cette partie du pays et que la justice fasse son travail  en luttant contre l’impunité » déclare le ministre des droits humains.

Selon le ministre des droits humains la  justice devant être mise en place pour réparer les atrocités subies de la part des différents bourreaux.

« Ceux qui d’une manière ou d’une autre sont impliqués dans ce que nous avons connu comme atrocités au pays en général et dans cette partie orientale doivent répondre de leurs actes. Et lorsque ils auront répondu, il faut réparer parce que d’une manière ou d’une autre il y a une certaine responsabilité de l’etat congolais qui doit réparer. La réparation peut être individuelle comme collective ,elle sera psychologique  et  matérielle. Et cela pour ramener la cohésion nationale ,redonner l’amour d’appartenir à un pays pour fonder la vraie nation » a dit  Fabrice Pwela.

Ces consultations nationales sur la justice transitionnelle débutent ce vendredi a conclu le patron du ministère national Rdcongolais  des droits humains.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here