GOMA: Des FARDC présentent à la presse 18 M23 capturés et 4 rendus

0
323

Ces combattants de la rébellion du M23 présentés à la presse sont constitués des capturés sur la ligne des fronts dans le territoire de Rutshuru et des rendus,affirme le lieutenant-colonel Ndjike Kaiko Guillaume porte-parole Sokola2.

« C’est depuis un temps que les forces armées de la République Démocratique du Congo(Fardc) observent une trêve par rapport aux opérations que mènent le secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola2 contre la rébellion du M23.Et ce, c’est conformément aux pourparlers de Nairobi. Malgré cela nous avons constaté que, à deux reprises, les M23 ont tenté d’infiltrer les lignes des forces armées de la République Démocratique du Congo. Ce qui nous a poussé à réagir de la manière la plus forte jusqu’à récupérer presque tout le groupement Jomba qui était sous contrôle bien évidemment de l’ennemie .Mais aujourd’hui nous sommes au-delà de Bugusa et toutes les collines environnantes. Et la preuve de toutes ces tentatives dans nos lignes ce sont les éléments derrière moi que je vous présente .Parmi lesquels ils y a 18 capturés et 4rendus M23. Et tous sont traitées humainement par ce que nous sommes une armée nationale respectueuse du droit international humanitaire” a dit le lieutenant-colonel Ndjike Kaiko Guillaume porte-parole Sokola2.

Pour l’armée, la rébellion du M23 est totalement encerclée.

« Les M23 n’occupent qu’une petite  partie parce qu’ils sont confinés dans une zone bien déterminée. Et nous y continuons les patrouilles de combat. Il y a une bonne securité dans le groupement Jomba .En commençant bien sûr par le  fameux pont Rwanguba jusqu’à l’église catholique de Jomba ,à Bugusa et toutes ses collines environnantes, à Mbuzi partout là les éléments  Fardc y sont présents tout en consolidant leurs positions de manière à ce que l’énemie ne puisse pas avoir le mouvement d’aller et  venir” a precisé le lieutenant-colonel Ndjike Kaiko Guillaume

Parmi ces combattants M23 capturés figurent des sujets étrangers qui seront remis au mécanisme conjoint de vérification élargie de la conférence internationale sur la région des grands-lacs (CIRGL).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here