GOMA : La cour militaire du Nord-Kivu se déclare incompétente à juger le député Josué Mufula.

0
16

GOMA, NORD-KIVU:- C’est sous les ovations des siens avec un signe de victoire en mains que le député national Josué Mufula a quitté la salle d’audience de la cour militaire du Nord-Kivu qui vient de se déclarer incompétente à le juger “La cours se déclare incompétente à vous juger car vous ne relevez pas de sa juridictions” a déclaré le colonel Kabeya président de la cour militaire du Nord-Kivu dans le prononcé .

L’élu national de Goma qui a obtenu depuis mercredi une liberté provisoire salut cet arrêt de la cours. “Je remercie le premier président de cette cour , qui malgré toutes les pressions politiques il a su dire le droit. Je n’ai que fait défendre les intérêts de ma population. Nous sommes en démocratie, il y a la liberté d’expressions qui est consacrée par notre constitution ,la loi mère. Je reconnais les restrictions de libertés dans une zone d’état de siège. Mais je peux vous avouer main sur le cœur ,je n’ai violé aucune disposition de l’ordonnance du chef de l’état instituant cet état exceptionnel” a dit le député Josué Mufula.

Pour le lieutenant colonel Ndjike Kaiko Guillaume porte parole militaire en province, ce procès renvoyé à la cour de cassation était aussi pédagogique. “Cette interpellation a un caractère pédagogique. Ça doit interpeller tout le monde. Il n y a pas d’intouchable. Nous sommes pendant l’état de siège lorsque vous venez ici ,mener des actions à pousser les gens à se rebeller contre l’état de siège. Soyez rassurés que les juridictions ou les services mettront la main sur vous et vous serez jugés “a martelé le lieutenant colonel Ndjike Kaiko Guillaume.

Soulignons que le député national Josué Mufula arrêté Mardi de l’aéroport de Goma pendant qu’il se rendait à Kinshasa était poursuivi par la cour militaire du Nord-Kivu pour provocation ,incitation à des manquements envers l’autorité publique et outrage à l’armée. La cour militaire s’étant ainsi déclarée incompétente à juger le député Mufula, seule la haute cour militaire ou la cours de cassation pourrait se saisir ou pas de son dossier a laissé entendre un observateur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here