Grands Lacs:- La Banevolencija poursuit son combat contre les discours et messages de haine

0
305

GRANDS-LACS,RDC:- Dans le cadre de lutter contre les discours et messages de haine, l’organisation LABENEVOLENCIJA Grand Lac a organisé une session d’échange transfrontalier visant un échange entre les populations des zones frontalières dont la  RDC-RWANDA et Burundi. Mercredi 15 JUIN 2022 a Uvira des journalistes, blogueurs, des jeunes actifs dans les réseaux sociaux, acteurs des sociétés civiles et chercheuses ont échangés avec ceux du Burundi via la vidéo conférence sur comment mettre contrecarrer des discours de haine qui engendre souvent des violences.

Selon monsieur KABAILAMIA WESI DAUDUIN chargé de programme à La benevolencija, ceci dans l’objectif de redynamiser et renforcer la capacité du forum non aux discours de haine afin qu’il soit capable de détecter, contrecarrer et décourager la croissance accrue de la propagation de paroles et discours haineux ainsi que les messages d’incitation aux violences intergroupes identitaires et nationalité dans les pays de la région de grands lacs.
Ces activités se déroulent dans le cadre du projet Média pour le dialogue executé par La Benevolencija au Burundi, en RDC et au Rwanda.

Les journalistes de la place qui ont pris part dans cette session, disent etre prêts à combattre les discours et messages haineux en produisant des émissions Radio et en faisant des articles pour les médias en lignes qui vont contribuer pour lutter contre ces discours et messages de haine dans la région de grand lacs. Dans leurs travaux en carrefours ces journalistes ont montré que dans certains médias des messages de haine passent. Mais ils ont précisé que ces messages ne sont pas diffusés par les journalistes mais au contraires ces sont des intervenants dans des émissions surtout à téléphone ouvert et dans des débats quand on a invité des personnes non modérées difficiles à recadrer.

Dans cette session, les chercheurs invités disent que cette activité tombe au point nommé. Ils promettent leur apport pour la promotion de la cohésion sociale. Monsieur François IGILIMA porte-parole du mouvement citoyen LUCHARDC bureau d’Uvira et coordinateur du cadre des  jeunes innovateurs pour le développement d’Uvira n’ignore pas que des messages et discours de haine existent. Celui-ci précise que pour eux cette activité est un moteur pour activer leurs batteries afin de lutter contre les discours et messages de haine dans la ville et territoire d’Uvira et Fizi. Plusieurs cas des discours de haine ont étés identifiés et ici les participants n’ont caché leurs position de condamner ces cas des discours de haine qui ont couché des violences dans leurs entités.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here