Kamanyola : pas de construction anarchique, un ultimatum est déjà donné aux habitants

0
11

KAMANYOLA, SUD-KIVU:- Un délai de 10 jours est accordé aux habitants dont les parcelles sont tout au long de la route nationale numéro 5 à Kamanyola. La démolition des constructions anarchiques, particulièrement les “Kiosques” et la propreté obligatoire des parcelles, s’en suivront.

Le chef de poste d’encadrement administratif de Kamanyola, Monsieur Matendo Kanoko, s’exprime ainsi dans un communiqué officiel dont la copie a été réservée a imurenge.com. Cette autorité locale révèle que Kamanyola d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier. Kamanyola est devenu un lieu touristique voire une zone humanitaire où la paix règne. Voilà pourquoi, les habitants de Kamanyola doivent maximiser les efforts pour rendre cette entité la plus propre.

Monsieur  Bugembe Igilima un habitant de Kamanyola salue cette décision de l’autorité locale. Selon lui, elle est venue au moment opportun, car Kamanyola est une ville en devenir.

De sa part, la présidente de la société civile de Kamanyola madame Joséphine Mugoto, elle procède déjà à la sensibilisation de la population pour que l’ultimatum de l’autorité locale soit respecté afin de rendre sain Kamanyola.

Afin de mettre en pratique les exigences et normes de la propreté, le comité local de développement a exigé les travaux communautaire de chaque samedi afin de répondre à cet appel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here