Uvira: Le CERC dénonce les manœuvres du SECOPE à rançoner les enseignants N.U

0
47

UVIRA,SUD-KIVU- A l’issue de deux semaines de son enquête, le centre de recherche sur l’anticorruption, CERC, dénonce ce qu’il qualifie de rançonnement auprès des enseignants (nouvelles unités), dans le processus de leur identification par le service de contrôle et paie des enseignants, SECOPE, antenne d’Uvira.

Selon le Directeur Administratif et chef de bureau de plaidoyer au sein de CERC, la recherche sur cette question s’est étendue de la ville d’Uvira au territoire portant le même nom, particulièrement dans la plaine de la Ruzizi.

Maitre Albert Labani a révélé les résultats de leur enquête ce vendredi 7 février dans une interview accordée à imurenge.com. Celui-ci précise que les enseignants identifiables par le SECOPE sont au contraire à l’achat d’une fiche d’identification moyennant une somme d’aumoins 5.000 FC.

Maitre Albert Labani au micro d’Imurenge.com

Réagissant à ce sujet, le président de l’intersyndicale des enseignants de la province éducationnelle Sud-Kivu II, monsieur Jean Pierre Batachoka, confirme l’existence de cette corruption et dit avoir reçu des plaintes des enseignants faisant état de cette facturation clandestine sanctionnant l’accès aux fiches.

Le chef d’antenne du SECOPE/Uvira, monsieur Lomami ,s’est réservé de tout commentaire à ce sujet, car a-t-il rétorqué, seule sa hiérarchie peut exclusivement recevoir son rapport de travail.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here