Le député national Claude Misare et la population de la plaine de la Ruzizi à la recherche de la sécurité

0
38

SANGE,SUD-KIVU:- Réfléchir ensemble sur les stratégies de  mettre fin à l’insécurité dans la plaine de la Ruzizi, c’est l’objectif d’une séance d’échange tenue par le député national  Misare  Mugomberwa  Claude hier  06 janvier 2020  dans la salle polyvalente Vodacom de Sange.

Cette rencontre tenue par cet élu d’Uvira  a rassemblé des centaines des habitants des différents villages du territoire d’Uvira  et les membres du conseil de sécurité de cette entité en présence du Maire adjoint de la ville d’Uvira.

Claude Misare précise qu’il a réuni ces personnes de différentes couches pour réfléchir sur les kidnappings, assassinats ciblés, braquages et coupure des routes ainsi vol en général et vol des bétails en particulier.

Notre source renseigne qu’avant même de quitter Kinshasa  il était toujours en contact permanent avec  sa base a traves les appels téléphoniques et d’autres moyens de communication il recevait les propos des diverses personnes de sa base.

Claude Misare dit qu’il est venu pour s’assoir avec la population d’Uvira pour comprendre au juste c’est quoi le cœur  de l’insécurité dans cette zone afin de chercher ensemble des solutions durable.

Le Député Misare  Mugomberwa  Claude explique le motif de sa mission à Sange  écoutez-lui

Le chef de la cité de Sange  Malula  Rukalisha, profite cette occasion pour demander  la collaboration entre les services de sécurité et la population pour dénicher les semeurs des troubles dans ce milieu .

Les cas des tueries, braquages et enlèvements ciblés sont devenus une monnaie courante ce dernier temps tout au long de la  route nationale numéro 5.

Dans les deux derniers mois de l’année écoulée, le coordinateur de la nouvelle société civile congolaise axe sud de la province du Sud-Kivu avait lancé un appel vibrant aux autorités tant  locales que nationales suite à cette insécurité, celui-ci demandait à ces autorités de trouver les plus tôt possible des mesures pour protéger la population de cette contrée.

Quelques jours après, l’administrateur du territoire d’Uvira avait déclaré  un nombre insuffisant des militaires dans la plaine de la Ruzizi une chose qui serait à la base des ces actes de déstabilisation selon lui.

La même journée, le porte parole des FARDC dans l’opération sokola II sud  de la province du Sud-Kivu avait rejeté les propos de l’administrateur du territoire d’Uvira en confirmant des effectifs suffisants de leur part dans la plaine de la Ruzizi.

Les mobiles de l’insécurité dans la plaine de la Ruzizi restent  inconnus néanmoins, plusieurs fois les jeunes de ces endroits ont étés pointés du doigt pour comploter avec les rebelles burundais de FNL dans les actes ignobles qui s’observent dans cette partie du territoire d’Uvira

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here