Les villages Kivogerwa,Kigazura,Marunde incendiés ce matin

0
12

Mikenge, le 22/10/2019:- Depuis la matinée de ce mardi 22/10/2019, les villages Marunde,Kivogerwa et Kigazura, sont incendiés par les éléments Mai Mai en coalition avec les rebelles burundais FNL et RED- TABARA.

Selon le chef coutumier de Mikenge monsieur SEBIKAMIRO, à une  trajectoire de moins de 4 kilomètres de la base de la MONUSCO à Mikenge et moins de 3 kilomètres de la position des FARDC/Mikenge, à 7h00 du matin,ces assaillants ont incendiés  des maisons, des vaches dont le nombre n’est pas jusque-là  connu sont emportées par ces malfrats, des habitants de ces villages sont dans des brousses sans aucune assistance humanitaire.

Notre source précise qu’au moment de ces attaques, les militaires et la Monusco  observaient comme s’ilss ne sont pas concernés par cette affaire. C’est après que les Mai Mai et ces rebelles burundais ont incendiés toutes les maisons sans inquiétudes que les FARDC se sont rendus sur le lieu du drame mais sans aucune réaction.

Monsieur SEBIKAMIRO, lance un appel vibrant aux autorités pour intervenir, dans le cas contraire il précise que touts ces habitants vont se déplacer pour Minembwe centre.

L’armée nationale de la RDC a été citée à mainte reprise de prendre un coté penchants dans ces affrontements où elle est taxée de collaborer voir même de faciliter les Mai Mai et ces rebelles burundais pour réussir de détruire touts les villages de la communauté Banyamulenge.

Selon un des habitants de Mikenge contacté par Imurenge.com l’avant midi de ce même mardi, il s’indigne de voir, malgré les multiples déploiements des FARDC à Minembwe les signes de changement de la situation d’insécurité qui ronge ce milieu ne s’observent pas.

Des informations recueillies par notre médias, il parait que 4 bataillons seraient ordonnées par la haute hiérarchie militaire pour aller anéantir les groupes armés opérants dans les haut plateau particulièrement à Minembwe  mais une et seule y est arrivée, nos sources disent que 3 baillons seraient bloquées par certaines autorités militaires qui se contentent du mal’heur des habitants de Minembwe et ces bataillons seraient orientées dans d’autres zones qui n’ont aucun trouble sécuritaire.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here