Nouveau regard sur les affrontements qui s’observent dans le haut plateau

0
24

UVIRA, SUD KIVU:- La société civile s’inquiète de la situation sécuritaire de haut plateau de Fizi-Mwenga. Selon le coordinateur de la nouvelle société civile congolaise axe sud-Sud-Kivu, André BYADUNIYA, les affrontements qui s’observent dans le haut plateau tirent leur source au sein des certains politiciens congolais. Il parle des certains hommes politiques qui veulent se positionner dans la politique et qui utilisent des jeunes de leurs communautés pour troubler la sécurité dans cette zone.

Selon toujour cet acteur de la société civile basé à Uvira, le Gouvernement congolais a les responsabilités d’arrêter ces tireurs de ficelles pour que la paix soit rétablie dans les hauts plateau.Il a ajouté que “les Banyamulenge, Bafuliru, Babembe, Bashi, Banyindu, Barega et les Pygmés ont coabité pacifiquement depuis long temps.  Aujourd’hui, certains politiciens intoxiquent les jeunes de leurs communautés et voilà les résultats sont des morts des personnes et d’autres dégâts”.

Notre source révèle  que dans le cahier de charge que la société civile va remettre au président de la République ce mardi à Bukavu, la question d’insécurité dans le territoire d’Uvira et Fizi est au premier rang. Dans la délégation d’Uvira qui va se rendre à Bukavu pour présenter les civilités au chef de l’État, seule la société civile présentera le cahier de charge, pour cela André BYADUNIYA pense que le président de la République accompagné par les différents notables de cette province va trouver une solution au problème d’insécurité dans ce coins du pays.

Byadunia sur le microphone d’imurenge.com

Pour rappel le président de la République vient pour inaugurer le laboratoire agricole de manioc de l’Institut International de l’agriculture tropicale de l’agriculture Tropicale à Bukavu. Une cérémonie qui va ressembler pas mal des chef d’Etats de la région pour honorer l’inauguration de ce laboratoire et visiter la sucrerie du Kivu qui se trouve à Kiliba en territoire d’Uvira.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here