Quatre agents de SOS village d’enfant d’Uvira enlevés par les Mai Mai

0
16

UVIRA, SUD-KIVU :-  Les éléments présumés Mai Mai ont enlevés quatre agents de l’organisation SOS village d’enfant l’avant midi de ce vendredi 22 novembre 2019 aux environs de 10h00 dans le village Namukungaza, Groupement de Katala commune de kavimvira.

Ces hommes armés du groupe Mai Mai Gady ont enlevés le Directeur du Programme du site du village, le secrétaire de l’hôpital SOS qui faisait intérim du Directeur Financier , le plombier du service technique, et le chauffeur de cette organisation, après cela ces bourreaux ont laissé un numéro de téléphone sur le quel ils seront localisés pour récupérer les kidnappés.

Selon André Byaduniya coordinateur de la nouvelle  société civile axe sud du Sud- Kivu qui confirme cette information ces assaillants étaient en tenue militaires une fois arrivé au village SOS ils se sont introduits dans le bureau et dire au Directeur avec le secrétaire de leur hôpital de les suivre sans aucune négociation arriver en dehors du bureau les deux autres agents qui y étés  ont reçus le même ordre.

Des informations à notre possession disent que le nouveau Directeur de SOS en provenance de Kinshasa n’était pas en bonne relation avec ses agents d’autant plus qu’il met plus de la rigueur dans le travail chose qui n’est pas bien accueillie par certains agents.

Les personnes vivant ces endroits disent que les mes attentes entre le nouveau dirigeant de cette organisation et ses agents pourraient être le mobile de l’enlèvement de ce cadre de SOS village d’enfant.

Selon le premier sergent Major Karako Dakaline Thaddée, agent de service de communication et information des forces armées CIFA, les FARDC ont intervenues directement en suivant ces assaillants dans la brousse mais jusque là aucune suite de ce qui est de la localisation des kidnappés.

Pendant ce temps des coups des balles ont étés entendus dans ces endroits pour essayer de déséquilibrer ces kidnappeurs mais ils ont vite regagner la brousse.

Des cas d’enlèvement et des braquages s’observent ces derniers temps sur la route nationale numéro cinq là où des jeunes de ce mileu ont étés cités plusieurs fois par les autorités et les services de sécurité comme des complices direct dans ces actes ignobles.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here