RUTSHURU : La situation humanitaire des déplacés suite au conflit M23-FARDC est complexe déclare le coordinateur du PAM zone Est .

0
374

RUTSHURU,NORD-KIVU :-Les besoins humanitaires s’accroissent dans des zones en conflit armés en province du Nord-Kivu.  C’est le cas d’une partie du territoire de rutshuru où la prise en charge devient aussi difficile avec des mouvements permanents des populations et le stock limité de l’aide.  C’est l’affirmation du coordinateur zone Est Pam Erwan Rumen .  Il l’a dit au sortir de l’audience ce Mardi 19juillet 2022 avec le gouverneur le lieutenant  général NDIMA CONSTANT.

« Dès fin Mars avec ces affrontements entre les M23 et les FARDC nous avons pris l’engagement d’intervenir en faveur des déplacés d’abord pour 10 000personnes à Kiwanja et Rutshuru centre ,en suite avons pu intervenir pour 50 000autres personnes dans la zone de Rwanguba. A l’heure actuelle on est entrain d’assister avec Save the  Children en même temps à Kiwanja et Rutshuru ou nous PAM nous sommes entrain d’assister 42 000personnes en assistance  alimentaire. Et Save the Children environs 15 000personnes. Mais pour tout dire la situation humanitaire est complexe sur terrain .Et il faut vraiment que l’appui financier soit consistant pour répondre au besoin alimentaire de tous les déplacés de ce conflit armé à Rutshuru entre les forces régulières et le groupe armé M23.L’espoir est que la présence de notre chef de notre(PAM) cheffe des urgences participe à maintenir une visibilité et des ressources allouées en priorité aussi pour la RDC, pour le Nord-Kivu et à l’occurrence particulièrement pour Rutshuru où la situation est complexe » a dit Erwan  Rumen chef du programme Alimentaire Mondial PAM zone Est.

Pour lui, le Pam continuera à assister les déplacés des différents conflits armés dans la partie orientale de la RDC et spécialement au Nord-Kivu .

« Il y a d’autres crises en cours au Nord-Kivu et à l’Est du Congo auxquelles le Pam et ses partenaires sont également engagés. Ici je pense au territoire de Masisi ou le Pam est engagé à kichanga, dans le Walikale et dans Beni ou plus 167 000personnes reçoivent notre assistance dans la zone de Kamango et Nobili ,toutes des personnes impactées négativement par l’activisme des Adf » martèle Erwan Rumen .

Soulignons que cette  audience est aussi une occasion de présenter   au gouverneur militaire  le lieutenant général NDIMA CONSTANT,  la  chargée des urgences du PAM qui est en mission au Nord-Kivu pour  évaluer la situation sur terrain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here