SUD-KIVU: La présidente du conseil provincial de la jeunesse Joëlla Sambo invite les jeunes à ne pas s’en prendre à la MONUSCO

0
134

SUD-KIVU: Le conseil provincial de la jeunesse du Sud-Kivu, demande à la jeunesse de garder sa tranquillité et son sens de responsabilité dont elle a toujours fait preuve, quant aux appels au retrait de la Monusco.

Joëlla Sambo présidente du conseil provincial de la jeunesse du Sud-Kivu le dit dans son message de solidarité et d’appel à la paix de ce 27 juillet 2022 après des messages appelant à des marches contre la Monusco.

Pour elle, la Monusco est entrain de partir calmement :

« Nous ne devons pas forcer une porte déjà ouverte. La mission onusienne et le gouvernement congolais ont déjà amorcé le processus du retrait progressif de la MONUSCO depuis qu’elle a quitté d’elle-même la province voisine de Tanganyika et annoncé la suite de celui-ci dans le sud-Kivu,Nord-Kivu et Ituri »dit Joëlla Sambo

Elle estime que s’attaquer à la Monusco, c’est exposer le gouvernement de la RDC aux problèmes diplomatiques.

« Nous ne devrions plus exposer notre gouvernement aux problèmes diplomatiques en attaquant avec violence les installations de la MONUSCO,qui du reste sont protégées par l’accord sur le statut des forces entre les nations unies et le gouvernement de la RDC par ce que ça nous engage en tant que partie signataire » dit notre source  

Tout en reconnaissant la situation difficile que traverse actuellement la partie Est du pays, Joëlla Sambo appelle à tirer leçon des dégâts majeurs et même des morts qui ont été enregistrés dans les rangs des manifestants.

Elle présente par ailleurs ses condoléances aux jeunes qui ont perdu leurs vies dans ces violences notamment à Uvira et à Goma.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here