SUD-KIVU : La REGIDESO dénonce la spoliation de sa parcelle située à Karhale par des agents qui seraient des services de l’Etat

0
103

SUD-KIVU: Les agents de la Regideso et la société civile et comptent organiser un sit-in aux alentours du réservoir et station de ré-pompage de karhale pour dénoncer la spoliation de la parcelle de la Regideso et le vandalisme des installations qui servent toute la ville en eau potable.

Cette décision a été prise lors d’une descente sur terrain à Karhale ce jeudi 07 juillet 2022 par les représentants de ces structures en province accompagnés par la presse locale.

La regideso Sud-Kivu se dit choqué de l’amalgame orchestré par des personnes de mauvaise foi qui seraient des services de l’Etat et qui ont  commencé avec des constructions nocturnes sur les installations de la Regideso.

Le président de l’intersyndicale de la regideso Sud-Kivu, Monsieur Pascal NYAMUHIRWA indique que cette situation a des conséquences car toute la ville de Bukavu sera coupée en eau potable. Il souligne que la conduite principale qui dessert en eau potable la ville a été trouée par ces spoliateurs sous une casquette d’un service de l’Etat.

De son côté, Me Néné BINTU, Vice-Président du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu appelle toute la population de se réunir comme un seul homme afin de barrer la route à cet esprit maléfique.

« Sachant que l’eau c’est la vie, nous avions voulu venir ici pour nous enquérir de la situation. Et nous avions été désagréablement surpris de constater qu’il y a des bornes placés par ci par là sur ce site de la REGIDESO .La REGIDESO nous a montré le titre foncier qu’il détient. Mais nous savons que le patrimoine de l’Etat ne peut pas être bradé comme on le veut. Depuis un temps nous dénonçons la spoliation des biens privés de l’Etat dans cette ville. Celle-ci est vraiment scandaleuse et nous en appelons à la responsabilité de l’autorité provinciale »a dit à kivutimes Me Néné BINTU  

Si cette spoliation n’est pas arrêtée, tous les agents de la Regideso Sud-Kivu, les associations de la société civile et une forte mobilisation de la population y érigeront un quartier général afin dire non à cette situation qui va plonger la ville dans la pénurie d’eau.

De son passage à ce site et indigné de cette situation mais aussi sur demande de ses electeurs, le député provincial, Homer Bulakali Mwanawabene a ordonné à la population de démolir une maison de chantier qui était déjà en gestation en ce lieu ce jeudi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here