Sud-kivu: Le député Bulakali Hommer dans le viseur du procureur de la République après son discours haineux

0
13

UVIRA,SUD-KIVU- Alors qu’en ville d’Uvira ce jeudi 30 janvier, le Bureau Conjoint de Nations-Unies aux Droits de l’Homme « BCNUDH », organise un atelier d’échange avec les journalistes et les défenseurs des droits humains afin de faire un revu sur la situation de droit de l’homme, les violences sexuelles, les discours d’incitation à la haine et la protection des civils dans les territoires d’Uvira, Fizi et Mwenga, certes, le cas du député provincial du sud-kivu Hommer Bulakali, qui avait prononcé un discours haineux en demandant aux autres communautés de Baraka de procéder à la chasse de Banyamulenge a été longuement débattu au cours de ces assises.

Sur cette question le coordinateur adjoint du BCNUDH, précise que la Monusco a condamné ce comportement et que pour le décourager, la Monusco à travers son chef de bureau à Bukavu, avait informé le procureur de la République, pour que des mesures soient prises afin que cet élu réponde  de ces  actes.

Jean Pierre Atale, renseigne que la Monusco n’a pas le mandat de sanctionner mais au contraire c’est l’Etat congolais qui en a la compétence.

Dans ces assises qui se sont tenues dans les enceintes de la Monusco à Kavimvira, les défenseurs des droits humains et les journalistes ont relevé plusieurs cas de violation de droits de l’homme et de discours d’incitation à la haine tenus par certains politiciens mal intentionnés.

Pour rappel le député provincial Hommer Bulakali, elu de Walungu en province du sud-kivu par le ticket de L’UNC, parti politique cher à l’actuel Directeur de cabinet de chef de l’Etat de la RDC, vers fin 2019, avait fait un meeting en ville de Baraka où il a tenu un discours d’incitation à la haine qui a été condamné par les forces vives et les autorités de la place.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here