SUD-KIVU: Le directeur national de Youth For Peace Grands Lacs invite la RDC à ratifier le traité sur l’interdiction des armes nucléaires

0
7

SUD-KIVU,RDC :L’organisation qui œuvre pour la promotion de la réconciliation et construction de la paix dans la région de Grands Lacs, Youth For Peace Grands Lacs invite les autorités congolaises à tout le niveau de pouvoir s’impliquer dans le processus de la ratification du traité sur l’interdiction des armes nucléaires.
Son Directeur National Mr George Buhendwa le dit dans un message rendu publique ce samedi 02 Avril 2022 à Bukavu, au Sud-Kivu dans ’Est de la République Démocratique du Congo.
Il indique que si la RD Congo avait signé le traité sur l’interdiction des armes nucléaires depuis 2017, elle serait le premier pays de l’Afrique Francophone à ratifier ce traité.
« Le Congo est l’un des pays qui possède dans son sol les potentiels en minerais qui enrichissent à la fabrication des armes des hautes technologies notamment les têtes nucléaires. Notre organisation qui œuvre pour la promotion de la réconciliation et construction de la paix dans la région de Grands Lacs, interpelle les autorités à tout le niveau pour pouvoir s’impliquer dans le processus de la ratification, tout en cherchant les voix compensatoires afin de ne pas autoriser les exploitants de l’uranium toute exportation, à fermer les mines ou toute les exploitations de l’uranium et son dérivée chimique le plutonium 239 qui est aujourd’hui commercialiser dans le monde plus que la cocaïne avec risque de voir les terroristes de tout bord de se doter des armes nucléaires »souligne Mr George Buhendwa
Notre source souligne que la distribution des armes en Ukraine par leurs alliées ne garantit à aucune partie du monde que la paix sera totale après ce conflit suite aux armes reçu par les mercenaires combattant au côté de l’Ukraine et au côté de la Russie et qui peuvent se déverser dans d’autres pays; craignant que ces armes capsules de tète nucléaires risquent de tomber entre les mains des terrorises.
Youth For Peace Grands Lacs indique qu’il est important d’interpeller les dirigeants des puissances nucléaires à faire preuve y d’humanismes et à cesser d’alimenter les zones (conflits) des guerres par les armes pour aboutir à la paix, car la distribution des armes d’un côté et de l’autre ne fera que des victimes civiles pendant les conflits et après.
La signature du Traité d’interdiction des armes nucléaires, le 20 septembre 2017, par le RD. Congo, en marge de la 72ème Assemblée Générale des Nations Unies est un acte de bravoure, au regard des menaces qui guettent le monde aujourd’hui.
Cet acte fut salué et encouragé par le réseau mondial des Parlementaires pour la Non- prolifération Nucléaire et le Désarmement (PNND), une organisation non- gouvernementale qui réunit plus de 800 parlementaires à travers le monde, dont un en RD. Congo, dans le but d’empêcher la prolifération du nucléaire afin de parvenir à un monde sans arme nucléaire.
Ainsi, pour permettre à la RD. Congo, de jouer un rôle important et responsable dans la vie internationale, au regard, d’une part, des enjeux liés à la sécurité internationale et, d’autres parts, de sa position géostratégique et des matières premières stratégiques qu’elle détient dans son sol, il est important de mener un plaidoyer pour que les minerais du Congo soient exploités dans toute transparence et sécuriser.
Pour Youth For Peace Grands Lacs, l’Uranium ne devrait pas subir l’exploitation et la transformation à l’extérieur de la RD Congo. Cette organisation propose que les pays acheteurs doivent être bien identifiés, ou soit bénéficié (RDCONGO) des subventions pour non exploitation de ces métaux utiles pour l’économie nationale.
La ratification du traité ne doit pas faire de la RD Congo un pays non aligné dans le commerce des minerais ou métaux rare dans la fabrication des armes des pointes, mais plutôt une plaque tournante stratégique de la non-prolifération des armes nucléaires.
Youth For Peace Grands Lacs souligne qu’avec son partenaire ICAN, ils mèneront des activités sur le plan institutionnel en collaboration avec la société civile de la RD Congo et demande l’implication du prix Nobel de la Paix le professeur Denis Mukwege, pour que la RDC ratifie le traité sur l’interdiction des armes nucléaires pour faire de la RDCONGO un pays havre de la paix dans le monde.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here