SUD-KIVU: Le jeune entrepreneur Kofo Mayombo sensibilise la population à faire l’agriculture et de ne pas dépendre de l’extérieur.

0
49

SUD-KIVU: Le jeune entrepreneur Patrick Kofo Mayombo Bisimwa ressortissant du Sud-Kivu mais qui vit aujourd’hui à Boston aux USA, invite la population à faire l’agriculture et l’élevage. Il pense que si la population se met au travail de l’agriculture, elle ne peut pas dépendre de l’extérieur.

Patrick Kofo Mayombo l’a dit dans une conférence de presse animée ce lundi 31 janvier 2022 à l’hôtel Panorama en commune d’Ibanda. Il dit avoir de l’expérience après la récolte des maïs, du soja et haricots qu’il venait de produire à Katana dans son champ de plus de 14 hectares.

Ce jeune entrepreneur de la diaspora indique que la population peut faire beaucoup de choses s’il y a des productions de leurs champs.

« Ça ne me plait pas quand tout le temps on m’appelle qu’on doit aller acheter la nourriture au Rwanda ou à ailleurs. En tout cas,je ne comprenais pas alors que des fermes sont aux villages, quand je passe à Miti,Kashusha, kavumu, vers katana …,tous ce que je vois c’est le maïs. Comment est-ce qu’on ne peut pas être capable de reproduire notre propre maïs et produire notre nourriture ? » a dit Patrick Kofo Mayombo

Par ailleurs, il invite leurs frères jeunes  congolais qui vivent dans la diaspora à aider les initiatives des jeunes entrepreneurs congolais pour le développement du pays.

« Alors si nous, nous pouvons venir avec ce que nous avons trouvé au niveau  de l’extérieur, ça peut vous aidez-vous même d’abord, votre famille et ça ne va pas se limiter seulement dans votre famille mais aussi dans d’autres familles. Je vous donne mon exemple. Mes champs que je cultive, sont cultivés par des mamans, des papas et des jeunes. Ceux qu’ils touchent leur aide à payer les frais des enfants à l’école, payer la nourriture en famille et Ça contribue pour la communauté »a dit Mr Patrick Kofo Mayombo

Patrick Kofo Mayombo souligne qu’il y a plusieurs espaces pour faire l’agriculture en RDC et la population doit s’y mettre malgré les difficultés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here