Uvira: La position des FARDC attaquée et incendiée à Munywema.

0
5

UVIRA, SUD-KIVU:- Une position des FARDC attaquée et incendiée par les hommes armés la nuit de vendredi à ce samedi 29 Janvier 2022 à Munywema, groupement de Muhungu entre Kiliba et Runingu. Des sources sur place parlent des pertes en vie humaine. Un habitant de Kiliba contacté par Kivutimes, renseigne qu’il y’ aurait trois morts dont deux enfants et une femme enceinte qui seraient tous brulés dans des petites maisons du camps des FARDC à Munywema. Les victimes seraient des enfants et femmes des militaires.

Selon la société civile des nationalistes congolais coordination de la plaine de la Ruzizi et moyen plateaux d’Uvira, cette attaque est attribuée aux Mai Mai Nyerere en coalition avec les rebelles burundais de FNL. Cette structure citoyenne ajoute que jusque là le bilan n’est pas précis. Elle parle d’un enfant qui serait calciné dans une petite maison dans le camp  des FARDC à Munywema dans le groupement de Muhungu en chefferie de Bafuliiru.

Contactez à ce sujet, le lieutenant Marc ELONGO, porte parole des FARDC dans les opérations Sokola II, au sud du Sud-Kivu, précise que l’armée est encore en recherche des détails pour une communication précise.

L’insécurité au su du Sud-Kivu est devenue une monnaie courante, il y a deux semaine la ville d’Uvira a été attaquée par les hommes armés que l’armée à qualifié des Mai Mai en coalition avec le FNL. Les hauts plateaux d’Uvira sont pour le moment sous une menace des groupes armés locaux et étrangers. Des affrontements entre les imbonerakure et les Red Tabara en coalition avec les Mai Mai se poursuivent dans plusieurs villages des hauts plateaux du territoire d’Uvira.

La population civile est toujours victime des retombées de ces attaques. Aucune assistance humanitaire n’est disponible dans ces zones. Des sources locales précisent que des groupes armés étrangers travaillent en coalition avec les groupes armés locaux, ici nos sources parlent des Gumino qui seraient en coalition avec les Imbonerakure, et des Mai Mai en coalition avec le Red-Tabara de monsieur Alexis Sinduhije. Plusieurs fois le Red Tabara à été accusé d’être appuyé par Kigali.

En 2021, la probable entrée de la police Rwandaise en RDC a suscité des tentions au sein de la population dans le Nord et Sud- Kivu.

Unesource de la société civile du Sud-Kivu, a précisé lors d’un échange avec Kivutimes, que certains seigneurs de guerre des Mai Mai d’Uvira et Fizi auraient signé des accords avec Kigali d’appuyer les Red-Tabara pour déstabiliser les habitants des hauts et et moyens plateaux d’Uvira, Fiz et Mwenga pour des intérêts politiques. Cette crise est arrivée même à diviser les communautés de ces zones. Des multiples dialogues qui se sont tenus dans différents coins de la RDC n’ont pas apporté des solutions au problèmes de l’insécurité à l’Est de la RDC.

Des approches changent jours après jours. Pour tenter de trouver des solutions à l’insécurité de la RDC, le Gouvernement Congolais a mis en place un programme de démobilisation, Désarmement, Relèvement Communautaire et Stabilisation chapeauté par Tommy Tambwe ancien vice-Gouverneur du Sud-Kivu. Ce Coordinateur n’a pas été bien digéré par certains citoyens congolais on cité Denis Mukwege et certains acteurs de la société civile de Bukavu.

Le président Felix TSHISEKEDI termine son mandant le 24 Février 2024, la partie Est de la RDC  reste en insécurité grandissante. Le chef de l’Etat avait déclaré qu’au sein de l’armée il y a des officiers mafieux. Le parti au pouvoir à plusieurs fois pointé du doigts l’ancien régime de Joseph Kabila d’être derrière du mal que le pays traverse.

Le camps FCC avait aussi dans plusieurs déclarations montré que le président Felix Tshisekedi n’est pas à la hauteur de maitriser la gestion du pays. En étant au pouvoir et à la présidence de l’Union Africaine, Felix Tshisekedi n’a pas  réussi à stabiliser l’Est de la RDC avec tout ce qui y est comme force onusienne venue pour appuyer les FARDC dans sécurisation et stabilisation du pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here