Une association des défenseurs des droits humains dénonce des cas des tueries dans le moyen plateau d’Uvira

0
4

KIBUNGU, UVIRA: – La plaine de la Ruzizi et les moyens plateaux  dans le groupement de Lemera sont devenus des zones sanglantes à la merci des inciviques.

Les femmes et les filles sont des victimes de cette barbarie ces dernières sont gratuitement égorgées et violées et elles ne vont plus au champ qui est leur activité principale elle craignent qu’elle soient tuées .

Dénonciation faite par l’association contre le mal et l’encadrement de la jeunesse ACMEJ, une association de défense des droits humains œuvrant dans la plaine de la Ruzizi.

Eric Muvomo directeur de cette association precise qu’aucun militaire ne déployé dans le village des moyens plateaux entre Rubanga et Kibungu groupement de lemera pour protéger la population qui se demande que font les gouvernement provincial et national pour ainsi faire semblant d’oublier cette population .

Celui-ci dit être choqué  de voir aucun des élus du territoire d’Uvira qui parle de la situation de ce village on dirait que pour eux il est normal que les filles et femmes de ce village soient égorgées innocemment il  fait allusion au meurtres de deux femmes du 15/11/2019 au 16 Novembre  et la justice populaire qui s’en est suivi en emportant trois présumés criminels.

“Tout ce la est insupportable pour nous les défenseurs des droits humains, nous avons plusieurs fois demandé au Gouvernement de la RDC de déployer les militaires dans cette zone a fin de sécurisé ces habitants, mais sans succès” précise Eric Muvomo.

L’association s’indigne du comportement  des contegents Pakistanais de la Monusco  qui sont sur place mais leur présence n’apporte rien quant à la sécurisation des populations qui meurent sans motif.

Eric Muvomo éxhorte les autorités de prendre la question en main a fin de sécurisé les civils contre le Barbarie Mai Mai qui opèrent  dans la plaine de la Ruzizi et les moyens plateaux de Lemera.

Des cas de tueries sont devenus une monnaie courante dans la plaine et moyens plateaux d’Uvira ces derniers temps.

La nouvelle société civile congolaise axe sud-sud avait dénoncé ce dernier temps  aumoins six cas des tueries dans le moyen plateau précisément à Kibungu où des hommes non autrement identifiés en possession d’armes ont menés une opération nocturne et les paisibles citoyens ont perdus leurs vies sans aucune intervention militaire.

D’autres part, un éleveur qui s’est entretenu avec  Imurenge.com la soirée de ce mardi a précisé que les Mai Mai circulent la nuit comme la journée et cela pour ressembler les stratégies d’emporter leurs bétails précise notre source. Cet éleveur qui n’a pas voulu que son nom soit cité demande au Gouvernement congolais de prendre ses responsabilités de sécuriser la population et leur biens.

Le vice Gouverneur de la province du sud-kivu depuis mardi du 19/11/2019 s’est rendu dans la plaine et moyens plateau d’Uvira pour s’enquérir sur la situation sécuritaire qui se détériore jour après jour.

Le voyage du vice Gouverneur Fiston Malago Kashekere a pris suite aujourd’hui 20/11/2019 dans la plaine de la Ruzizi il évalue l’état sécuritaire du milieu où des miliers des vaches sont emportées par les Mai Mai une affaire qui met les éleveurs de la plaine de la Ruzizi dans un état de psychose.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here