Uvira : Les femmes sinistrées hébergées dans des familles d’accueil  en manifestation

0
31

UVIRA, SUD-KIVU:-  Manifestation ce samedi 23 Mai 2020 des femmes sinistrées hébergées dans des familles d’accueil pour exiger d’être assistées comme  d’autres sinistrés. Devant le bureau du maire de la ville d’Uvira, ces femmes disent être oubliées les autorités et par les humanitaires impliqués dans l’assistance des sinistrés de la catastrophe naturelle d’Uvira.

Ces sinitrés avaient des papiers en mains  sur lesquels on pouvait lire des mots comme «  Sisi wa sinistrés tunadai Haki yetu » qui veut dire « nous les sinistrés nous réclamons notre droit »

Selon la présidente de ces femmes, il est difficile de rester dans des  familles  d’accueil parce que ces familles d’accueil sont à présent incapables de continuer à les prendre en charge.

Madame Riziki Kabare Esther ajoute qu’elles mènent une vie misérable avec leurs enfants et leurs époux, elle exige l’assistance urgente de la part des organisations humanitaires et le gouvernement pour sauver les vies de leurs  membres des familles alerte madame Riziki Kabare Esther.

Le coordinateur de la nouvelle société civile congolaise  axe sud de la province du Sud-Kivu, exige la suspension d’assistance   parce qu’elle est donnée d’une manière illégale.  André Byaduniya exige la nouvelle identification des sinistrés. André Byaduniya au micro d’Imurenge.com

Le maire de la ville Kiza Muhato a reçu après cette manifestation, une délégation de ces femmes et là, un terrain d’entente a été trouvé entre cette autorité et ces manifestantes. L’autorité urbaine a exigé à ces femmes de constituer  en consensus avec leurs chefs de quartier une liste qui va faciliter leur assistance provenant de la mairie et des organisations humanitaires avec une implication personnelle du maire de la ville.

Pour rappel  depuis ce jeudi 21 Mai le Programme Alimentaire Mondial , Care et d’autres organisations partenaires donne l’assistance aux sinistrés de la catastrophe naturelle d’Uvira, une assistance de 150 Dollars américains par manage. Des sinistrés rencontrés par Imurenge.com disent qu’ils ont été enregistrés par ces organisations mais à leur grande surprise, ils disent qu’ils n’ont pas eu leur somme. Ces sinistrés disent que les a gents de ces organisations les ont signifiés qu’il y a d’autres personnes qui se sont présentés pour récupérer l’argent dans leur nom, chose que ces sinistrés ne comprennent pas qui disent qu’ils vont organiser le  sit in pour dénoncer ce qu’ils appellent vol d’assistance réservée aux sinistrés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here