Uvira : Les messages de haine lancés dans les réseaux sociaux peuvent conduire aux violences « Patrick MASO »

0
78

UVIRA, SUD-KIVU:- La propagation des messages haineux dans les réseaux sociaux impactent négativement sur la psychologie des personnes et ces messages haineux peuvent conduire aux actes de violence si les mesures ne sont pas prises. Propos du Psychologue Patrick MASO lors d’une interview nous accordé ce Mercredi 29 Juin 2022.

Selon lui, la stigmatisation faite à certaines communautés touche la psychologie des membres de ces communautés et ça crée r un sous Développement parce que les personnes stigmatisées ne sont plus capables de faire leurs occupations quotidiennes comme il faut.
Le psychologue MASO Patrick demande aux communautés de l’Est de la RDC en particulier en celles de la région des grands-lacs en général de cesser avec les messages haineux et la stigmatisation de certaines communautés.

Notre source parle d’un frein au développement qui risque d’être un fait continuel si les autorités et les communautés ne se mettent pas ensemble pour combattre cette pratique. Il ajoute que des personnes qui sont touchées psychologiquement suite par ces messages et discours de haine nécessitent une assistance psycho-sociale pour que leur santé revienne à la normale.
Il confirme avoir déjà assisté psychologiquement certains déplacés de hauts plateaux qui étaient à Uvira et qui ont visité le service de santé mentale de la zone de santé d’Uvira basé précisément à l’hôpital général de référence d’Uvira.

Signalons depuis la reprise des affrontements entre les FARDC et le M23 dans la province du Nord-Kivu on observe des messages de haine propagés dans les réseaux sociaux. Certaines personnes ont étés victimes de ces actes de violence résultats de ces discours et messages de haines. Les autorités nationales et locales se sont lever pour condamner cette pratique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here