UVIRA : L’organisation Save the Children assiste les enfants orphelins encadrés au sein de l’orphelinat Saint Joseph.

0
6

UVIRA,SUD-KIVU:-  Dans le cadre de la célébration du 45e  anniversaire de la journée internationale de la femme, l’organisation internationale Save the Children assiste les enfants orphelins encadrés à l’orphelinat Saint Joseph à Kilomoni dans la ville d’Uvira, province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo. L’activité se déroule Mercredi 30 Mars 2022.

L’assistance est composée de la farine de Maïs, du Riz, de l’huile végétale, des haricots, du lait en poudre, de la farine de bouillie, du sel de cuisine, des savons, des Bonbons et des jouets pour enfants.

Selon la responsable de l’orphelinat Saint Joseph de Kilomoni, les besoins restent énormes dans l’encadrement de ces enfants. La Sœur NYASA Françoise « Je tiens à remercier sincèrement l’organisation Save the Children pour cet acte de générosité qu’elle témoigne envers les enfants orphelins vivant dans des difficultés énormes et appui. » précise qu’elle a des difficultés liées à la scolarisation de ces orphelins qu’elle encadre dès leurs naissances. Elle évoque aussi des difficultés liées aux soins de santé qui restent aussi parmi les grands défis à relever mais aussi le paiement des encadreuses de ces enfants.

Selon elle, leur orphelinat a connu des problèmes des inondations depuis l’année 2020 et aujourd’hui, tout l’orphelinant est enclavé au milieu des eaux, face à cette situation, les enfants ne vivent plus dans les bonnes conditions et pour aller à l’école, ces enfants doivent être transportés dans de pirogues.

Aujourd’hui l’orphelinat compte 38 orphelins  encadrés par trois sœurs de Saint Joseph et dans l’encadrement de ces enfants les trois sœurs sont appuyées par une dizaine des femmes volontaires dans cet orphelinat qui a commencé depuis l’année 2013.

Parmi ces enfants, 12 étudient à l’école primaire Kaholoholo et 6 sont à l’école maternelle Annonciata COCHETI.

Les femmes agents de l’organisation Save the Children ont bravé cet environnement difficile, entouré par les eaux de la montée du Lac Tanganyika, pour venir en aide à ces enfants et leur offrir quelques moments de sourire et de réjouissance par l’organisation de quelques jeux récréatifs. Cette activité s’est déroulée en étroite collaboration et coordination avec le service Genre Famille et Enfant d’Uvira.

Pour madame Marie Mitila Ponga responsable du service genre, famille et enfant d’Uvira « les droits des enfants restent bafoués et cela doit interpeller les organisations qui œuvrent dans la protection des enfants pour sauver la vie des milliers des enfants ». Toujours selon elle, plusieurs enfants sont dans la rue sans encadrement, ce qui hypothèque leur avenir et celui de la société.

Signalons que le 8 mars est le lancement officiel de la journée internationale des droits de la femme de chaque année mais les actions s’étendent pendant tout le mois de Mars.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here