BUKAVU: L’ancien président Français, François Hollande, a promis de s’impliquer pour que toutes les violences et les ingérences extérieurs finissent en RDC.

0
140

Le ministre national de droits humains Me Fabrice Puela invite l’ancien président Français, François Hollande, de plaider pour que cesse les violences en RDC et la réparation des victimes des guerres en RDC.

Me Fabrice Puela indique que la mise en application du processus de la justice transitionnelle qui a dans ses piliers la réparation des victimes et la vérité.

Ce dernier l’a dit Mardi 29 septembre 2022 à l’hôpital général de référence Panzi ou l’ancien président de la France François Hollande a inauguré l’institut africain de chirurgie minimale invasive et au côté du docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018.

Le ministre national de droits humains Me Fabrice Puela a dit qu’il est inacceptable que des femmes continuent à être violées
dans leurs villages et pourtant elles constituent le poumon du développement en Afrique.

Pour lui, la RDC ne devrait plus continuer à s’occuper des conséquences mais plutôt soigner la cause.

« Son excelle Mr le gouverneur du Sud-Kivu l’a très bien dit. Vous êtes pour nous ce grand émissaire et nous voulons de la même manière que vous avait été toujours un grand ami pour le Congo, vous l’avez été, nous vous revoyons encore dans votre discours durant le sommet de la Francophonie il y a quelque temps, sous votre présidence. A travers le docteur Denis Mukwege c’est la république démocratique du Congo que vous aimez par votre présence alors que plusieurs n’ont cessé de dire que la RDC était une zone rouge. Votre présence ici en ait une démentie formelle » a dit Me Fabrice Puela

L’ancien président Français François Hollande a promis de s’impliquer pour que toutes les violences et les ingérences extérieurs finissent en RDC.

« Les ministres l’ont dit avant moi, le gouverneur aussi ; si les conflits demeures, si la guerre continue, si les forces étrangères s’invitent là où elles ne sont pas utile mais au contraire nuisible, s’il y a encore des violences qui sont commises par des groupes de toute sorte, alors vous pourrez ici faire votre devoir ; réparer ; opérer ; soulager ; ce processus n’en finira pas. Et c’est la raison pour laquelle ma présence ici c’est ne pas seulement un signe d’amitié, un signe de reconnaissance, une fois encore le lieu qui unis la France avec la RDC, ça doit être une mobilisation pour lutter contre toutes les violences faites aux femmes et pour cesser toutes les ingérences extérieurs en RDC »a dit François Hollande

François Hollande a visité avec les membres de la délégation ont visité les blocs de l’institut africain de chirurgie minimale invasive et les femmes violée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here