Corridor central: Les services chargés de la navigation sur le lac Tanganyika se conviennent de créer une commission de gestion des mécanismes de la sécurité sur ce lac.

0
8

RUMONGE,BURUNDI:C’est parmi les recommandations prises aux assises de Rumonge organisée le vendredi 25 mars par l’Agence de Facilitation de Transport de Transit du Corridor Central; afin de prévenir les risques et naufrages dans la région côtière dudit lac.

Au cours de ces assises les parties prenantes ont recommandé également l’ouverture d’un centre de formation pour la qualification des experts et des membres d’équipage, la disponibilité des outils de communication et la loi de navigation unique pour les usagers du lacs Tanganyika.

A cette occasion, il a aussi été signalé que les naufragés sont causés par le manque d’experts ou membres d’équipage qualifiés pour certains pays,  la non maîtrise de la situation météorologique, la non réhabilitation des  ports et quais d’accostages dans certains pays, le surcharge des bateaux et le non partage d’informations entre les autorités de régulation de la navigation dans la région.

La région a perdu 2500 tonnes de marchandises dans moins de deux mois, soit 20% de la capacité de transport lors des naufrages des bateaux Byamwezi et Bihanga deux navires burundaises qui ont chaviré à kipili du côté tanzanien.

Nicolas Ngize Firmé directeur de l’autorité maritime du Burundi promet d’organiser le contrôle technique de temps en temps afin de prévenir les naufrages et autres risques sur le lac.

Le commissaire lacustre au port de kalundu, Amani Mungazi a lui parlé des défis qui perturbent la navigation du côté congolais, entre autres la fraude de certains armateurs et l’implication des hommes politiques.

Le directeur de port de Kigoma, monsieur Manga karanga a parlé de l’insuffisance d’espace de stockage pour le stockage ouvert et fermé, un problème qui va être résolu car le port va être réhabilité.

Il a aussi déploré la lenteur observée lors du déchargement dans les ports de destination de la RDC, du Burundi et de la Zambie qui entraîne une congestion et un arriéré au port de Kigoma.Il a souligné cependant des avancées dans la formation des capitaines chaque après 5 année.

Vu l’urgence et le besoin sur ce lac, le secrétaire exécutif du corridor central le capitaine Dieudonné Dukundane a suggéré l’autofinancement dans le budget des autorités maritimes afin de maintenir la sécurité sur le lac Tanganyika.

Signalons que le lac Tanganyika alimente 4 pays à savoir la RDC, le Burundi, la Tanzanie et la Zambi, sa sécurité revient à tous pour protéger les trafiquants et accroître l’économique des pays membres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here