FIZI: Affrontement entre FARDC et un groupe d’hommes armés non autrement identifiés.

0
74

FIZI, SUD-KIVU:- Selon SAMY AMIMU Cortiles, président de la société civile dans le secteur de Tanganyika, tout a commencé dans un endroit dénommé 17 entre KABUMBE et MUNGULI où un convoi des passagers à bord des motos qui quittait Misisi vers Bukavu est tombé dans un coup de filet des voleurs porteurs d’armes conduit par un certain ALAIN et MAITI. Ces assaillants sont allés en brousse dans les montagnes surplombants le village de Mukwezi avec tous les passagers et leurs biens.

Quelques heures après ils les ont été libérés. Notre source renseigne qu’ après ce forfait , ces coupeurs de route sont allés piller des bétails dans le village LUSAMBO la soirée de dimanche 30 janvier , où ils ont été attaqué par la FARDC du 33022 régiment militaire basé à MBOKO . L’échange de tirs a été signalé et ces malfrats ont été repoussés vers les montagnes surplombants le village de Mukwezi où se trouve leur bastion.

La situation sécuritaire a été perturbée dans tous les villages environnants LUSAMBO. Pendant ce temps six d’autres personnes Hommes et Femmes arrêtées le samedi dernier par ces bandits armés à MUKWEZI dans le même secteur de Tanganyika en territoire de FIZI ont été libérées la soirée de dimanche 30 janvier 2022, moyennant une rançon comme l’a indiqué un habitant de Mukwezi.  Après le kidnapping des six cultivateurs la soirée du samedi dernier ,les bandits armés viennent de laisser les personnes kidnappées et ont été libérées moyennant une rançon. les personnes kidnappées étaient dans leurs champs comme d’habitude , aussitôt elles ont été attaquées par les hommes armés.  bien connus parce que  certains sont des enfants

Une femme parmi les personnes kidnappées dit , Je connais bien certains garçons de de KABUMBE, MUKWEZI, MBOKO, LUSAMBO, donc ce sont nos enfants qui nous dérangent et ils  étaient parmi ceux qui nous ont enlevés.

Cette situation a causée une psychose au sein de la population de cette contrée où les cultivateurs en sont souvent victimes. La société civile du secteur de Tanganyika condamne avec toute force , ces actes de barbarie et demande aux jeunes de déposer les armes pour construire leurs villages.

Elle demande en suite aux FARDC d’augmenter l’effectif de leurs militaires pour leur permettre d’ériger les positions dans chaque village dans le secteur de Tanganyika afin de mettre fin à ces actes ignobles. Il sied de rappeler que les cas de kidnapping, tracasseries des cultivateurs dans les montagnes surplombants le secteur de Tanganyika mais aussi vols à mains armées sur la RN5 surtout dans l’espace dénommé 17 entre KABUMBE et MUNGULI sont devenus comme une habitude.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here