FIZI : une personne blessée et un militaire copieusement tabassé par de fanatiques d’une équipe sportive sur une barrière militaire

0
108

La situation sécuritaire revient à la normale à Fizi centre après les crépitements de balles la soirée de dimanche 30 octobre 2022.

C’est après une bagarre entre les fanatiques du FC FABU qui revenaient du match qui les a opposés du FC UMOJA à fizi. Pendant qu’ils voulaient retourner à Sebele qu’un mord s’est heurté à une corde de barrière érigée par les militaires sous l’autorisation de l’administrateur du territoire dans un endroit communément appelé rond-point.

Ce qui a causé un accident à ce dernier qui est blessé. ce qui va alors monter l’agitation du reste de convoi et s’est attaqué au militaire commis à la barrière.

Ce dernier a failli mourir suite à ces coups lui infligé par ces fanatiques n’eût été l’intervention de son compagnon qui est venu à son secours en tirant plusieurs balles en l’air.

D’après le communicateur de la nouvelle dynamique de la société civile NDSCI Chumvi ya Congo, Monsieur NEBO MBOKA qui confirme cette information à kivutimes, félicite la sagesse de ce militaire qui est arrivé à sauver son ami dans la main de ces civils si non on pouvait compter plusieurs morts.

« Les coups de balles entendus la soirée de ce dimanche 30 Octobre 2022, ont été dû à un accident de circulation survenu au rond-point de Fizi centre sur l’endroit où une barrière est érigée par l’administrateur du territoire pour intercepter les véhicules qui circulant nuitamment. Alors il y avait un match entre Fc Umoja et Fc Fabu de Sebele, c’est lorsque les fanatiques du FC Fabu voulaient retourner chez eux en étant victorieux que l’un d’entre eux, motard de son état est arrivé à cette barrière avec vitesse ne sachant pas qu’il y avait une corde, subitement lorsqu’il y est arrivé il a coupé la corde qui lui a poussé à un accident. Il a été blessé grièvement. Ses amis ont commencé à faire bruit en infligeant de coups à un militaire qui était à la garde, c’est lorsque d’autres militaires sont intervenus que les crépitements de balles ont été entendus. Le motard est interné dans une structure sanitaire de la place, son état de santé reste encore critique »a-t-il indiqué

Il ajoute en demandant à l’autorité territoriale de penser à démanteler cette barrière qu’il  considère inutile et qui constitue un danger pour la population.

« Nous condamnons cet acte de justice populaire que ces jeunes ont accompli contre le vaillant combattant de l’armée, et demandons à la population de ne toujours pas céder à ces actes car nul n’est censé se rendre justice. À l’administrateur, nous lui demandons de démanteler cette barrière car nous ne trouvons aucun impact sur sa présence, car il avait signé un document interdisant les véhicules à circuler nuitamment, néanmoins cette décision n’est pas respectée et elle a beaucoup de risques » Poursuit-il

Suite à cette situation, toutes les activités sont restées paralysée au chef-lieu du territoire, dû à une panique au sein de la population. Le calme est revenu le matin de ce lundi 31 octobre 2022 après l’implication des autorités militaires et la société civile.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here