ITURI: La société civile exige aux autorités à décréter l’ituri comme province sinistrée et de suspendre le paiement des taxes à partir du mois de juin

0
174

La société civile force vives de l’ituri se dit profondément consternée par la montée en puissance de violence en province  au moment où le chef de l’état, Félix Antoine Tshisekedi TSHILOMBO venait d’annoncer la table ronde pour lever l’Etat de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’ ituri.

Dans une déclaration lue ce vendredi 13 mai 2022 à la presse, elle souligne qu’après plus d’une année depuis son instauration, les violences se poursuivent, les villages se vident quotidiennement de leurs populations, la sécurité de cette dernière reste le cadet de soucis des autorités tant provinciale que nationale.

Pour Dieudonné LOSSA DHEKANA son coordonnateur, la flambée de violence en ce moment précis témoigne en suffisance que les tireurs de ficelles sont toujours à la commande, ne voulant pas que les peuples Ituriens retrouvent la paix.

C’est pourquoi cette force vive dit se ranger derrière le président de la République Félix Antoine Tshisekedi TSHILOMBO en soutenant l’initiative   de la table ronde comme une panacée aux maux qui rongent les provinces de l’Est toute entière.

Ainsi elle exige, la matérialisation de la levée de l’état de siège et cela avant le 15 Juin 2022, le relèvement de tous les militaires de l’ituri qui ont déjà totalisé une année et leurs remplacement par des nouvelles unités ainsi qu’en les dotant de moyens logistiques conséquent pour éradiquer tous les groupes armés actifs en ituri.

La société civile demande aussi que la province de l’ituri soit declaré, une province sinistrée et suspendre le paiement des toutes les taxes dès le 01 juin jusqu’au rétablissement total de la situation sécuritaire.

Elle demande aussi de diligenter une enquête indépendante et mixte pot élucider le massacre de site de déplacés de Lodda et de Camp Blanquette afin d’établir la responsabilité de chacun et de poursuivre les enquêtes de toute personne impliquée dans la mafia avec les groupes armés et que les sanctions exemplaires leurs soient infligés.

D’accélérer les audiences foraines pour que les officiers impliquées dans le trafic d’armes soient sévèrement punis; Sécuriser les sites de déplacés ainsi que la population partout en ituri et de décréter un deuil national en mémoire de toutes les victimes de l’ituri.

Pour rappel, cette déclaration de la société civile tombe 24h après que les communautés victimes des atrocités des groupes armés à Djugu réunis au sein de G5 aient décrétés  15 jours de deuil sur toute l’étendue de la province en daté de ce vendredi 13 mai 2022.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here