ITURI : Le collectif Allez-y les FARDC félicite la justice militaire d’avoir radié certains militaires indisciplinés dans l’armée

0
91

ITURI : Après l’arrêt rendu par la justice militaire de la province de L’ituri, radiant définitivement 8 militaires des forces armées de la république démocratique du Congo et les condamnant à mort le collectif Allez-y les FARDC s’en félicite.

Ces militaires sont accusés de trahisons envers le pays en contribuant dans le massacre de la population civile dans plusieurs villages en ituri.

Les collectifs allez-y les FARDC dans la province qui a suivi des près cette audience foraine qui se déroulait à la tribune officielle de Bunia, se dit satisfait de cet arrêt rendu.

Ce collectif estime cette condamnation va attirer l’attention des autres militaire qui continuent à nager dans séries de magouille qui rongent le peuple et les militaires dans la province.

« C’est quelque chose à loué, on dit toujours il n’y a pas la paix sans la justice, la justice est un élément pour la paix. Si les gens qui sont censés protéger et défendre la population et l’intégrité territoriale se mêlent dans la magouille et se caractérisent dans l’indiscipline, donc leur place n’est plus dans l’armée. Vous voyez comme l’état de siège montre sa capacité sur tous les points. Nous devons encouragés la population de continuer à avoir confiance à son armée FARDC et à la police nationale congolaise au regard de travail qu’ils sont entrées d’abattre » a dit Jean JACQUES UPENJI son coordonnateur.

Pour rappel, la justice militaire de l’ituri a condamnée 11 personnes à mort dont 8 Militaires ainsi  que 2 civils ont écopé chacun 10 ans de prison mais 2 autres personnes ont été acquittées dont un major de l’armée congolaise.

Parmi les condamnés à mort figure la dame Solange makusi qui était arrêtée par les forces de l’ordre vers Nizi à Djugu vers le mois de mars avec certaines munitions des guerres dans un sac et parmis les condamnés figure ceux-là qui ont massacrés 62 déplacés dans un site en territoire de Djugu.

Au total 15 personnes étaient poursuivies par la justice pour participation dans des mouvement insurrectionnel et collaboration avec les ennemis de la paix.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here