Kamanyola : Un homme arrêté avec trois armes et trois chargeurs contenants 121 munitions

0
19

KAMANYOLA, SUD-KIVU:- Dans un communiqué publié ce samedi 11 Juillet 2020, le porte parole des FARDC, opération sokola II, sud Sud-Kivu, confirme que l’armée nationale a arrêté un homme connu sous le nom de  Monsieur Mandela Mukisa Kimbumbu, à la barrière de Ngomo à Kamanyola, territoire de Walungu, avec 3 armes à feu de type AK 47, 6 chargeurs plein de 121 munitions, un pistolet  et 3 grenades de type coréen. Notre source  précise que le présumé malfrat est originaire du territoire d’Uvira, groupement d’Itara Luvungi.

Capitaine Dieudonné Kasereka, renseigne que cet homme revenait de Bukavu pour se rendre à Luvungi, malheureusement  pour ce présumé bandit est tombé dans les mains des FARDC.  Notre source précise que, les services spécialisés ont eu l’information sur cet homme qui serait un repris de la justice.

Après avoir être informé les services de sécurité ont procédé à la fouille du véhicule,  dans le quel se trouvait ce présumé bandit et ils sont tombés sur ces minutions de guerre qui appartiennent à cet homme qui est jusque-là dans les mains des services de sécurité.

Ceci a arrive ce samedi pendant que deux jeunes appartenant à une bande de ravisseurs opérationnels dans la localité de Katogota en groupement d’Itara/Luvungi ont été appréhendés ce vendredi 10 juillet 2020, par les jeunes d’autodéfense en collaboration avec les services de sécurité de la place quand ils voudraient tendre une piège aux passants à Kahamba, chemin qui mène vers Kamanyola. D’autre par une autre personne dénommée grièvement blessée  par les hommes armés  non autrement identifiés la nuit ce samedi 11 Juillet 2020 aux environs de 05h00, en Mairie d’Uvira, quartier Mulongwe.

Voici la personne bléssée à coup des machettes par les hommes armés à Uvira.

Selon Kiza Tiniko président des jeunes du quartier Kavimvira et membre du club des jeunes pour la paix, qui livre cette information la victime est dénommée Bukuru Kininga, âgé de 28 ans, résident de l’avenue Lumumba. Suite à son état de santé très critique la victime n’a pas trainé à l’hôpital général de référence d’Uvira, où elle reçu des premiers soins avant d’être transférée à Bukavu, sous la facilitation du CICR.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here