Uvira : Mort d’un jeune de 17 ans, la population barricade la route nationale numéro 5

0
18

UVIRA, SUD-KIVU:- Un jeune garçon, connu sous le nom de Byamungu Shabani, agé de 17 ans tué par balle la nuit de ce samedi au dimanche 12 Juillet 2020, en mairie d’Uvira, à Kasenga  qaurtier Kibondwe, sur l’Avenue Kiyaya nord. Cette situation a paralysé toute la circulation dans ce milieu. Les habitants sont descendus dans la rue et ont barricadé la route nationale numéro 5 pour dire non à la recrudescence des cas d’insécurité et ils exigaient la présence des autorités politico-administratives sur le lieu du drame afin de proposer des stratégies pour mettre fin à l’insécurité dans la mairie d’Uvira.

Selon le chercheur principal au Centre Indépendant de Recherche et Etudes Stratégique au Kivu, ce jeune est mort aux environs de 01h30, de ce dimanche quand les homes armés non autrement identifiés se sont introduits dans sa maison après avoir défoncé la porte de sa maison à l’aide d’une  grosse pierre.

Dans ce moment la victime a voulu empêcher ces hommes armés d’entrer dans sa maison, directement ils ont tiré plusieurs balles sur lui au niveau de sa poitrine et ce jeune garçon est mort sur place. Des habitants de Kasenga pointent les doigts aux militaires basés à quelques mètres du lieu du drame.

Un habitant qui n’a pas voulu que son nom soit cité dit qu’il est inconcevable qu’une personne meurt à coté d’une position militaire sans aucune réaction.  Cet habitant entouré par une grande masse de ces voisins  demande aux autorités politico-administratives de changer ces militaires et trouver un moyen pour sécuriser cette population.

Contactez à ce sujet, capitaine Dieudonné Kasereka, porte parole des FARDC, dans les opérations sokola II, sud Sud-Kivu, renseigne qu’il va entrer en contact avec le commandant en place pour avoir plus des précisions. Celui-ci lance un appel à toute personne en possession d’arme illégalement  de les déposer pour l’intérêt de la sécurité de leurs parents, leurs femmes, leurs enfants  et leurs voisins. Tous nos efforts pour contacter le commandant de la police nationale congolaise en Mairie d’ Uvira n’ont pas abouti.

Pour rappel,  un jour avant la mort de ce jeune garçon,  une autre personne a été grièvement  blessée par balle des  hommes armés non autrement identifiés, suite à son état sanitaire très critique elle a été transférée à Bukavu pour les soins appropriés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here