KINSHASA: Le député national Prince Cokola Katintima adresse une question écrite au ministre de l’EPST, Tony Mwaba au sujet du protocole de Bibwa

1
201

Dans le cadre du contrôle parlementaire, le député national Prince Cokola Katintima veut des éclaircissements sur la mise en application de l’addendum au protocole de Bibwa du 18 décembre 2019 entre le gouvernement congolais et les syndicats des enseignants de l’EPST.

L’élu du territoire de Walungu l’exprime à travers une question écrite adressée au ministre de l’EPST, Tony MWABA.

Dans cette question écrite, le député national Prince COKOLA KATINTIMA constate que les engagements pris en charge par le gouvernement lors de la signature du protocole d’accord de Bibwa n’ont pas été respecté.

Il veut savoir où en est-on avec le paiement du deuxième et troisième palier de tous les enseignants payés et non payés dans le budget 2022.L’élu du territoire de Walungu s’interroge aussi sur le blocage de l’opérationnalisation de la caisse de retraite de l’enseignant.

Cocola dit constater aussi que les zones salariales n’ont toujours pas été supprimées. Il veut savoir les dispositions prises par le ministère de l’EPST pour garantir la mise en œuvre et le respect par toutes les parties prenantes des engagements contenus dans l’addendum au protocole de Bibwa du 18 décembre 2019, signé le 19 novembre 2021.

Il demande au ministre d’éclairer sur les dispositions légales prises pour éviter des grèves répétitives des enseignants qui sont à la base de la baisse de la qualité de l’enseignement.

Pour votre information, le député national Prince CokolA Katintima s’investit toujours dans la promotion de l’éducation. Il contribue presque chaque année au paiement des frais de participation aux EXETAT pour plusieurs finalistes en territoire de Walungu.

À cela s’ajoute la construction des infrastructures scolaires et universitaires dans plusieurs entités du territoire de Walungu, la plaidoirie pour mécanisation des écoles et enseignants et bien d’autres.

1 COMMENT

  1. Nos députés vraiment! Tous ces temps, vois étiez où ? Vous vous contantiez de vos salaires en oubliant le sort des enseignants. Que Dieu seul vous pardonne. Nous enseignants, sommes d’abord déçu par le gouvernement et la présidence. Je cherche les députés capables d’écrire au président de la république sur les insultés nous adressées lors de son tourné à Abidjan. C’est toute une nation qu’il a insulté. Que le président motive ses injures. Si nous avons de vrais congolais forts, c’est le moment.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here