L’identité des burundais résidents à Kamanyola et dans la plaine de Ruzizi crée une confusion

0
2

KAMANYOLA, SUD-KIVU:- Les Burundais vivant à Kamanyola n’ont aucun casquette, ils ne sont pas réfugiés ni migrants.

Propos du chef de poste frontalier de Kamanyola, Joseph Misangi, selon lui ces Burundais doivent être enregistré afin de savoir leurs identité, il ajoute qu’à Kamanyola tout comme dans la plaine de Ruzizi les vas et viens de Burundais est sans limite.

Le président de la nouvelle dynamique de la société civile, condamne fermement le mouvement Red – Tabara qui s’est rallié aux Mai Mai pour déstabiliser les hauts plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga, en passant par la plaine de Ruzizi, c’est ainsi qu’il demande l’enregistrement de tout Burundais vivant dans la plaine a fin de savoir leurs objectifs de séjour en RDC et lutter contre le vas et viens sans contrôlés.

Contactez à ce sujet le chef de groupement de Kamanyola, monsieur François MIGABO, dit être préoccupé par le nombre élevé des Burundais sans papiers dans son entité.

Le Chef de groupement nous a promis de faire une descente sur terrain pour procéder à l’identification de ces burundais  dans les prochain jours.

Selon un burundais résident à Kamanyola, Ils ne veulent pas s’identifier par peur d’être rapatrier au Burundi, alors qu’ils ne sont pas disposé pour y rentrer.

Rappelons que Kamanyola compte plus de 150 familles Burundaise, seulement 47 familles sont reconnues par l’autorité locale.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here