Minembwe sous une guerre intercommunautaire ou un génocide?

0
16

UVIRA, SUD KIVU:- La guerre qui s’observe à Minembwe à suscité des multiples questions et des appellations diverses au sein de la société congolaise.

Ces conflits qui ont déjà causés énormes dégâts en vies humaines et matériels jusque-là n’ont pas une appellation exacte.

Les uns disent une guerre interethnique, une guerre sous régionale, et les autres d’un génocide pour exterminer les Banyamulenge.

Les groupes armés locaux se sont coalisés avec ceux venus de l’étranger pour déstabiliser la sécurité dans cette zone.

Déjà plus de 300 personnes tuées dans ces affrontements opposants ces groupes armés, plus de 250 villages incendiés par ces assaillants et plus de 40.000 vaches emportées par le groupe armé Mai Mai.

A près ce constant MPC a voulu savoir la qualification que les gens donnent à cette guerre.

Pour savoir beaucoup plus ce qui se passe dans ces entités et savoir un langage peut-on utiliser pour classer la guerre de Minembwe, MPC a donné la parole aux acteurs de la société civile d’Uvira, un analyste qui suit de près ce qui se passe à Minembwe et Bijombo, et aussi au Bourgmestre de la commune rurale de Minembwe pour éclairer sur ces conflits.

Nos intervenants ont tous confirmés que cette guerre n’est pas intercommunautaire mais que c’est une guerre régionale, mais certains d’eux parlent d’une guerre qui a l’objectif d’exterminer les Banyamulenge.

Ceux qui avancent  l’idée d’une guerre régionale évoquent le problème des relations entre le Rwanda et le Burundi qui ne sont pas au bon marche et pour cela ils confirment que ce problème risque d’être comme celui du Rwanda et l’Ouganda quand ils se sont battus à Kisangani en RDC.

André byaduniya et Willy Seremba tous acteurs de la société civile d’Uvira disent que le pays risque d’être un champs d’un combat regional ils chutent en disant que les tireurs des ficelles pour la guerre de Minembwe sont dans les deux pays dont le Rwanda et le Burundi.

A cette question l’analyste qui suit de près la guerre de Minembwe monsieur Delphin Ntayoma pense que les opposants burundais veulent délocaliser les Banyamulenge pour trouver un terrain libre pour bien s’attaquer au pouvoir de Bujumbura en ayant une basse à Minembwe sans les Banyamulenge qui pourraient être un mur infranchissable pour ces rebelles burundais.

Celui -ci pense que ça peut être même le mobile de la coalition entre ces rebelles burundais et les Mai Mai.

D’autre part le Bourgmestre de la commune de Minembwe, monsieur Mukiza Gad, pense que le plan d’exterminer les banyamulenge est commandité par les mains cachées des hommes politiques des pays que cette autorité de Minembwe n’as pas voulu citer, mais il précise que le plan de déraciner les Banyamulenge n’est pas conçu au niveau local mais un programme des hommes politiques de la région des pays des grands lacs.

Le MPC a produit un magazine d’information avec ces intervenants nous vous proposons de suivre leurs interventions dans ce Magazine d’information.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here