NORD-KIVU: L’armée Rwandaise bombarde une école congolaise à Kabaya et fait 2 morts tous des enfants

0
683

NORD-KIVU: Après avoir subi des frappes des forces armées de la République Démocratique du Congo à Bigega dans le groupement Jomba dans l’avant midi du vendredi 10 juin 2022 ,les forces armées rwandaises ont largué une dizaine des bombes longues portées sur le sol congolais aux villages Biruma et Kabaya en groupement Kisigari territoire de Rutshuru, à en croire le communiqué des forces loyalistes.

«Les forces armées de la République Démocratique du Congo informent l’opinion tant nationale qu’internationale que depuis 16h15’ vendredi 10juin 2022, l’armée Rwandaise a tiré une dizaine des bombes sur le sol congolais. Ces bombes tirées par un canon à longue portée à plus de 22km à partir du territoire Rwandais ont explosé à Biruma et à Kabaya en groupement Kisigari, chefferie de Bwisha en  territoire de Rutshuru ,respectivement à cinq kilomètre et demi ,et à un kilomètre et demi à l’Est du camp militaire de Rumangabo» peut-on lire dans ce communiqué des forces armées de la RDC.

Les bombes tombées à Kabaya précisément à l’institut saint Gilbert ont fait deux morts, tous des enfants de sexe masculin. Il s’agit de Ishaka Mapenzi âgé de 7ans et de Jérémie Nziuvira âgé de 6ans et le troisième est un enfant blessé interné dans une formation médicale de la place. En plus du bilan humain, l’armée Rwandaise a bombardé toute une école. Ce qui constitue à la fois un crime de Guerre et un crime  contre l’humanité rapporte ce communiqué.

Les forces armées de la république Démocratique du Congo dans ce communiqué signé par le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, accusent l’armée Rwandaise de bombarder son propre sol pour faire porter le chapeau aux FARDC question de justifier le bombardement du territoire congolais.

« Le Rwanda a publié un communiqué selon lequel les FARDC auraient tiré des bombes sur son sol .Même stratagème utilisé pour justifier les dernières attaques de Rumangabo et de Kibumba. Habitué à sacrifier ses propres populations ,le Rwanda pour se victimiser et trouver les mobiles pour agresser la RDC, n’a jamais hésité de bombarder son propre territoire pour ensuite tirer des bombes sur le sol congolais » mentionne ce communiqué de l’armée congolaise.

Les forces armées de la République Démocratique du Congo disent être  en possession des images des drones attestant l’occupation de Tshanzu et de Runyonyi en territoire de Rutshuru par les forces de défense du Rwanda qui soutiennent les terroristes du M23.

Continuant à riposter et à se défendre pour sauvegarder l’intégrité du territoire  national et protéger les populations  congolaises jusqu’au sacrifice suprême avec l’appui de la MONUSCO, face à cette agression Rwandaise, les forces armées de la République Démocratique du Congo exhortent la population congolaise de maintenir la vigilance totale et de dénoncer toute  présence suspecte.

Pour rappel c’est à Biruma bombardé ce vendredi par les forces de défense du Rwanda, où deux militaires Rwandais avaient été capturés par les forces de défense et de sécurité de la Rdc avec l’appui de la population le 28mai 2022.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here