Uvira: Journée ville morte respectée par la population, magasins et boutique fermés, aucune circulation des engins roulants sur la RN5

0
111

UVIRA, SUD-KIVU:- Dans l’objectif de réclamer la libération de Bunagana par les FARDC sans dialoguer avec les M23, exiger sans condition le départ de la Monusco et demander au gouvernement congolais de doter aux FARDC la logistique pour défendre bien le pays, la nouvelle société civile, la nouvelle dynamique de la société civile et le mouvement citoyen engagement citoyen pour le changement ECCHA, lancent une journée ville morte dans la ville d’Uvira.

Des activités ont été paralysées la journée de ce Mardi 04 Octobre 2022, des magasins,  boutiques fermées sur la route nationale numéro cinq, des marches dans la villes sont restes aussi fermes, marche Kalimabenge, marche congolais de Mulongwe et le marché Centrale dit Maendeleo tous sont restes sans activités. Aucune circulation des engins roulants dans la ville d’Uvira. Selon la nouvelle société civile congolaise axe sud de la province du SUD-KIVU, cette journée ville morte est une décision de la majorité de la population d’Uvira pour manifester leur mécontentement par rapport à la situation de Bunagana, et aux propos tenus par le secrétaire général de Nations-Unies disant que le M23 est une armée forte et qui a une logistique forte plus que celle de la MONUSCO.

André Byaduniya MASHAKA, confirme que ces propos est une façon de se moquer de la population congolaise et c’est pour quoi ces structures citoyennes ont voulu ensemble avec la population montrer leur indignation. Ce matin dans la ville d’Uvira aucune moto, aucun Bajaj ou véhicule dans la route avant 14h00. Aux environs de 15h00 certains transporteurs ont commencé leurs activités mais timidement.

De son côté le président du conseil urbain de la jeunesse d’Uvira condamne cette façon d’agir de ces structures citoyennes. Me CHAKO CHANGU Bonne année pense que ces structures citoyennes devaient rédiger un mémorandum qui sera transmis jusqu’au président de la République. Selon lui, la ville morte est une façon de se rendre populaire pour membres de la société civile qui ont le projet de postuler en 2023 à la députation. Notre source ajoute que cette ville morte ne peut en aucun cas chasser le M23 à Bunagana. CHAKO CHANGU demande à ces structures citoyennes de revenir à la raison et éviter de se faire populaire en trompant la population conforme Me CHAKO CHANGU.

Cette journée ville morte était interdite par les autorités de la Mairie d’Uvira à la veuille de sa tenue. Le maire de la ville d’Uvira avait mis en garde les organisateurs qu’ils seront responsables des incidents qui pouvaient surgir lors de cette ville morte.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here