BARAKA : Le chef de groupement de Bashimukinji Malenga Kisasu III appelle la population au calme quelques heures après sa détention au parquet

0
92

BARAKA, SUD-KIVU : Le bureau du parquet près le tribunal de paix de Fizi a été envahi par la population du groupement de Basimukinji qui avait comme objectif de demander au procureur de libérer leur chef de groupement, Mwami Malenga Kisasu III dont le motif de son arrestation ne pas connu.

Le porte-parole de cette famille dans la ville de Baraka et territoire de Fizi, le Révérend Mambo Itongwa Afila, montre l’objectif de leur présence au bureau du parquet.

« Nous sommes venu ici au bureau du parquet près le tribunal de Fizi pour voir le procureur afin de lui de demander le vrai motif de l’arrestation de notre chef de groupement Fikiri Malenga Kisasu III ce mercredi et jusqu’à maintenant il n’est pas en fonction. Il ne nous a pas reçu aujourd’hui, il a dit qu’il ne viendra pas nous recevoir, nous rentrons d’abord pour aller analyser ce qu’on peut encore entreprendre quant à ce. Jusqu’à présent nous ne savons pas encore son plaignant voilà pourquoi nous étions venu pour lui demander d’éclaircissements »a-t-il expliqué.

Contacté par Kivutimes, le chef de groupement de Basimukinji, Mwami Malenga Kisasu III dit ne pas reconnaître le motif de son arrestation et son plaignant.

« Jusqu’à maintenant Je ne sais pas encore la cause de mon attestation car personnellement je le considère comme un enlèvement parce que je ne suis pas passé sur PV. Au fait j’avais rédigé de correspondances qui avaient l’objet d’installation du chef de village de Kikwena, et après avoir procédé à cette dernière, pendant que je m’apprêtais à rentrer chez moi subitement, j’ai vu une jeep dans laquelle il y avait 12 policiers bien armés qui m’ont dit qu’ils étaient envoyés par leur commandant district pour aller me récupérer afin que nous venons échanger, en dehors de ça ils n’ont rien ajouté. Malheureusement lorsque je suis arrivé à la police je me suis retrouvé dans le cachot. C’est pour cela que la population s’est mobilisé pour aller voir le procureur et lui demander le pourquoi de mon attestation » indique notre source

S’agissant du processus d’installation qu’il a effectuée alors que Baraka est devenu une ville qui ne doit pas avoir de chefs de villages, le chef de groupement a éclairci en disant qu’il n’a que respecté la loi.

« Tous les villages sont incorporés, et lorsqu’on veut installer un chef de village c’est le bourgmestre qui le fait. La loi dans son article 31 dit que le chef de village est reconnu par décision du bourgmestre. Et ce n’est pas que je suis allé faire ce qui n’a jamais existé parce que celui que j’ai installé est chef depuis des années dans ce village. Que la population soit calme, afin que nous dénichons le vrai motif de mon arrestation c’est là que nous saurons quoi faire de plus » Renchérit-il

Rappelons que le chef de groupement de Basimukinji, a passé environs 10 heures au cachot de la police basé à Baraka, une situation qui a fermement été condamnée par plusieurs chefs coutumiers et notables de Fizi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here