BUKAVU: Le ministre Mathieu Malumbi lance la campagne d’identification des motocyclistes pour lutter contre l’insécurité

0
7

BUKAVU, SUD-KIVU: Tous les motocyclistes communément appelés motards œuvrant dans la ville de Bukavu sont invités à s’identifier pour lutter contre l’insécurité dans la ville.

L’appel a été lancé par le ministre provincial de transports et voies de communication Mathieu Malumbi lors du lancement de la campagne d’identification de ces motards dans la ville. C’était le mardi 22 mars 2022.

Mathieu Malumbi a dit qu’il a été constaté et différent rapports des autorités locales précisent qu’il y aurait au sein des motards certains qui ne connaissent ou ne maitrise pas la ville de Bukavu.

Et de poursuivre que ces motards sont souvent identifié comme des étrangers qui s’infiltrent dans la ville. Il ajoute qu’il était important que son ministère prenne des décisions courageuses pour sauver la situation et réduire le taux de criminalité qui se voit dans la ville.

« Pour nous c’est un double objectifs. Epargner d’abord les motards de tout malentendu qu’on leur donne et aussi réduire au sein des motards des mauvais qui sont utilisés consciemment ou inconsciemment, d’une manière ou d’une autre à créer l’insécurité dans la ville »dit Mathieu Malumbi.

Il indique que l’opération d’identification de ces motards commence dans les avenues ou ils habitent.

« Tout motard qui veut venir se faire identifier, il doit d’abord passer par le chef d’avenue ou le chef de quartier. Par ce que chaque motard est connu dans son avenue et connu dans son quartier. Il vient avec un jeton que c’est le chef de quartier qui certifie que tel est motard et il habite ici chez nous dans le quartier tel ou avenue telle. Quand il arrive au centre d’identification, il va présenter le jeton, en même temps il présente aussi sa carte d’électeur »souligne notre source

Des gilets identifiants les motards seront remis à chacun et surtout ceux-là qui conduisent la nuit. Cette campagne considérée comme pilote dure trois mois et sera étendu dans les autres villes des territoires du Sud-Kivu. Cette opération coute 10 dollars américain pour chaque motard notamment l’achat de gilet.

Certains motards contestent déjà cette décision du gouvernement provincial.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here