FIZI : La société civile exige les sanctions aux militaires qui tracassent la population. 

0
7

FIZI, SUD-KIVU :- Les militaires basés dans la presqu’île d’Ubwari tracassent la population et cela cause une insécurité totale dans cette entité.

Le cas récent est celui des femmes qui ont été arrêtées et être exigées de marcher toute la nuit avec ces militaires.

Selon la société civile de Fizi, ces femmes quittaient dans leurs activités champêtre et elle se sont croisées avec ces éléments de l’unité marine. Ces militaires ont arrêté ces femmes sans aucun motif et ont marché avec elles toute la nuit.

Maître MUTU KITANDALA Santos , président Territorial de la société civile de FIZI ,se dit être touché par cette situation car toutes ces femmes quittaient à leurs travaux champêtres.

Notre source renseigne , c’est inhumain d’arrêter les femmes qui n’ont rien causer comme problème à l’ordre public . La société civile du territoire de Fizi demande que ces  militaires soient poursuivis par la justice militaire.

La présence des militaires unité marine “Fuma” dans la presqu’île d’UBWARI met en insécurité la population  surtout les femmes qui sont privées de leur droit par certains de ces militaires.

La société civile promet de s’impliquer dans cette affaire, pour que la justice fasse son travail.

Il est à rappeler que plusieurs cas de bavures sont causées par ces militaires FARDC unité Fuma qui sont gérés par la province de Tanganyika.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here